lundi 27 février 2012

Vers un schéma de la structure de l'Etre !

Cliquer pour agrandir - Structure de l'Etre

Aloha,

Il est toujours délicat de définir une structure de l'Etre, car trop formaliser, c'est tomber dans l'idéologie..
Mais s'interdire tout modèle c'est rester dans la bêtise..
Ce schéma tiré de la psychosynthèse de Roberto Assogioli me semble assez intéressant..
On y voit en 1) le centre de notre conscience humaine, le "je", le sens de l'égo. Entouré de son inconscient inférieur, supérieur, et collectif.
En 4), avec la petite étoile, on voit la connexion à l'Âme, autrement appelé le double lumineux.
Comme je l'ai expliqué, le 1) est du domaine de l'humain, du temporel... à ne pas confondre avec le 4) qui est une autre dimension de nous-même.. et qui est au delà du temporel, au delà du mental..
L'erreur très classique des voies spirituelles est de vouloir forcer le 1) à être le 4), ou de donner une valeur sacrée au 4) en dénigrant le 1) comme étant de moindre valeur, ce qui conduit inévitablement à une idéologie de renoncement.
La supercherie (consciente ou inconsciente) des gurus est de parler en tant que 1) au nom du 4)..
Le 4) va très bien et n'a pas besoin d'être amélioré.. .en fait il évolue de lui-même au travers des expériences vécues dans les différentes incarnations. et aussi en dehors des incarnations...ce qui permet à l'Âme de grimper...
Tous nos 4) sont liés par la matrice, le nagual... le 4), notre centre cosmique est relié au centre de l'univers (holographie) d'où le fait que le contact avec le 4) entraîne souvent après des expériences unitives..(ce qui ne veut pas dire que l'individualité n'existe pas, contrairement à ce que racontent parfois les bouddhistes et les vedantistes..).
Concernant le 1), notre mental... on peut faire beaucoup pour aller mieux: apprendre à se centrer (http://advaita22.blogspot.com/2012/02/exercice-pratique-pour-trouver-son.html)...apprendre à écouter notre enfant intérieur, notre âme, ce sont les liens de 1) avec 5) et 6) (voir le travail de Margaret Paul, Inner bonding dont j'ai parlé sur ce blog: http://advaita22.blogspot.com/2012/01/coup-de-coeur-la-therapie-par-le.html)
Le 1) bénéficie d'une nouvelle relation avec les pensées et les émotions: l'acceptation et non la répression (voir, thérapie ACT)... Vous, en tant que 1), humain, vous allez beaucoup mieux quand vous avez un coeur chaleureux avec vous-même, quand vous commencez à vous écouter, arrêter de vous mentir à vous même (déni, dissociation*), arrêter de privilégier tout le temps que votre mental (vos peurs, mécanisme de défense de rationalisation) mais écoutez plus votre coeur, faire d'avantage ce que vous (5,6) avez vraiment envie de faire (je ne dis pas de tout plaquer pour aller élever des chèvres dans le Larzac, on peut faire des compromis).
Ma position c'est que croire qu'on va aller bien, alors qu'on ne fait pas du tout ce qu'on veut, qu'on est à côté de son chemin d'Âme, et bien c'est un leurre.. on peut faire toutes les thérapies qu'on veut, et toutes les méditations qu'on veut... si votre Âme elle en train de crier ("je veux faire autre chose de ma vie"), comment voulez vous aller bien ? Les dépressions sont parfois (souvent) des messages de l'Âme pour se rapprocher de notre mission (on a tous une mission).. si il y a tant de gens en occident qui vont mal, c'est bien sûr que le système capitaliste nous pousse à côté de notre voie, c'est à chacun d'oser en sortir au moins un peu, et pour ceux qui ont le pb inverse (qui n'arrivent pas à y entrer), et bien sans doute cela va passer par un "vivre-ensemble" => couple, éco-village, micro-crédit... cette crise dont on ne sait pas dire l'ampleur fait partie aussi des dépressions (économiques) qui peuvent nous pousser collectivement à autre chose (dépression, puis initiation, ou dépression et fin, période de lune noire !).
La connexion 4) vers 1) est essentiel, c'est un gros plus, mais cela ne suffit pas si le niveau 1) est dans un gros malaise, si il n'y a aucune écoute, et une mauvaise gestion des pensées (apprendre à défusioner avec les pensées-émotions: thérapie ACT, DBT, MCBT, pleine conscience, souffle, etc...).
Sans la connexion 4) vers 1), on finit pas manquer de lumière, de sens à notre vie (gros pb des occidentaux), bien se rappeler de la phrase que m'a dite Margaret Paul: "there is no loving adult without a spiritual connection.." et cette connexion, elle doit être permanente, "comme un petit filet d'huile" (je cite Ma Ananda Moyi là..)
Une bonne approche, une bonne thérapie-spirituelle, agit sur ces points... il y manque bien sûr la thématique importante de la relation (à l'autre, à soi-même). qui n'est empathique et authentique que lorsqu'on se connait mieux soi-même.. et que les idéologies spirituelles unitaires écartent bien vite (l'autre c'est un concept dans votre esprit.. une fois la pensée "je" écarté, il n'y a plus la pensée "toi")..quelle erreur idéologique et pratique et initiatique...c'est à travers la relation avec l'autre que notre Âme grandit et non pas par l'adhésion du mental à une idéologie unitaire et pleine de contradiction.
Waouh,, i'm so happy about this article !
Comme dit Yogani, "the guru is in you"..
Hope this helps..
Je reviendrai sûrement un jour sur les travaux de Roberto Assagioli, pour l'instant je n'en connais pas plus..
Doit aller faire la lessive ;-))
* dissociation: remarque sur un commentaire à propos de la psychosynthèse: "The wounding we have suffered and the subpersonalities that have developed within us, need more than recognition, they need acceptance, inclusion and synthesis which can only happen in an atmosphere of empathy. Then, and only then, can we become authentic, fully conscious people who do not need addictions and compulsions as crutches. No wonder self-awareness is not enough!"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire