lundi 27 février 2012

Approche non duelle et dépression


Je m'aperçois dans mon entourage que l'approche non-duelle (nier l'existence d'un moi, d'une individualité humaine) entraîne parfois (souvent ?) de grosses dépressions, chroniques, et difficilement curables tant que cette idéologie extrémiste n'a pas été reconnue comme biaisée..
Je sais de quoi il s'agit, pour avoir moi-même tenté d'appliquer ces préceptes avec tout le zèle possible...et sans doute quelque réussite !   mais mauvaise pioche !
Les vrais maîtres zen (rare) quand on leur sort une telle absurdité, ils vous tordent violemment le nez ou l'oreille (et vous voyez alors que vous avez une individualité, lol).... j'en ai encore mal ! (vie antérieure..)
Que certains se retrouvent sans trop savoir pourquoi dans un état transpersonnel, ok, mais en faire l'alpha et l'omega, et le proposer à tout le monde comme but à atteindre, voilà qui est incompétent et dangereux... c'est pourtant la mode !
Il faut enseigner notre double nature, personnelle et impersonnelle, et non pas seulement l'impersonnelle comme vraie... et commencer par traiter aussi la personnalité, et les relations interpersonnelles (source de progrès pour l'Âme).
Idem pour l'idéologie extrémiste "vivre dans l'instant"... ou encore "je crée ma réalité"(je reviendrai sur ce point)
La joie de vivre (re)vient lorsque notre humanité est habité dans sa dimension horizontale et temporelle: avoir des projets, avoir des valeurs (et des actes en correspondance); sur le plan des valeurs voir ACT et aussi Viktor Frankl, rescapé des camps de concentration qui a ensuite développé la logothérapie..
Il faut avoir un ego fort (pas au sens de j'écrase l'autre), mais avec une bonne estime de soi, connaître ses valeurs, ce qu'on aime et ce qu'on n'aime pas..
Si vous êtes médium ou si vous travaillez avec des bons médiums, croyez vous que les défunts de vos familles vous disent qu'ils n'existent pas, qu'ils n'ont pas de valeurs ni d'actes ?? Je suis entouré par les défunts de ma famille, certains ne sont pas des esprits peu-évolués.. et personne ne m'a jamais dit qu'il n'existait pas... croyez moi, ma grand mère maternelle Marie (Mémé Lulu) me booste sacrément et m'incite à sortir les doigts du xxx (oops) pour me bouger et agir... le spiritsme d'Allan Kardec, on le croit ou pas (on le vit ou pas) mais quand vous lisez son ouvrage ultime (le ciel et l'enfer) et bien vous voyez que les Esprits vous incitent à agir !! sacrément même..
Se réfugier dans le transpersonnel, en abandonnant tout but, c'est laisser toutes nos souffrances partir dans l'inconscient et y pourrir, c'est se dissocier, c'est perdre le contact avec son Âme..
Ce n'est qu'une fois que le lien avec l'Âme est établi, qu'on peut se laisser porter par le fleuve... on se sent alors bien, et on est en contact avec nos sous-personnalités, nos blessures sont embrassées, l'enfant intérieur est écouté... on vit une vie muldi-dimentionnelle et centrée, on existe...
Ce n'est pas le brouillard de l'impersonnel...idéal impossible à atteindre (puisque par essence nous avons cette double nature personnelle/impersonnelle), générateur de tension, frustration, culpabilité (je ne suis pas assez impersonnel, pas assez éveillé, pas assez dans l'instant, pas assez dans l'acceptation).
Retrouver sa personnalité, ses valeurs et ses projets temporels, c'est revivre..
Le double nous rejoint lorsque qu'il y a détente, lorsque l'humain est bon avec lui-même.. et surtout pas en essayant de fabriquer une caricature d'éveil !
"Tout est apparition dans la conscience " mais quel public touche-t-on avec un tel agenda ??

2 commentaires: