dimanche 12 février 2012

Ce que les Esprits me disent


J'ai tout un groupe d'Esprits qui me disent, que, effectivement nous sommes un être spirituel qui vit une expérience dans la matière, et que lorsque cet esprit (âme) que nous sommes se retourne sur lui même il se ressent comme conscience, et qu'il peut accueillir les pensées et le spectacle de la vie..approche du vedanta..
Mais ces Esprits me disent aussi qu'il n'est pas intéressant de rester tout le temps dans ce niveau de conscience, (c'est plus un refuge), ce serait un peu comme un suicide, mais que l'âme va progresser en vivant l'incarnation, en jouant le jeu.
Le fait de développer certaines qualités dans le monde manifesté, dans la dualité (patience, tempérance, charité, courage, etc.) aura un effet sur l'épuration et le renforcement de l'âme, et notre évolution ne sera pas aussi riche si l'on reste tout le temps dans la conscience non identifiée.. il convient de développer des qualités dans nos différents corps: mental, émotionnel, physique, etc.. pas seulement rester dans la dimension non-manifesté.
Une qualité très importante à développer et sur laquelle les Esprits insistent beaucoup (mais peut être c'est pour moi par ce que je dois travailler là dessus), est la Confiance, et arriver à un sentiment intérieur du genre "Dieu m'aime et j'aime Dieu" , on peut l'exprimer autrement "J'aime la vie et la vie m'aime".. les esprits me disent que de développer cette foi, cette prière, fait monter le niveau de l'âme et permet de se sentir bien dans la vie. Cela rejoint ce que disait Margie Paul "there is no loving adult without a spiritual connection".
Cette confiance dans la vie et cet amour qu'on lui porte et qu'on reçoit, chacun le développe comme il veut; personnellement ce sont des rencontres, des lectures (notamment Allan Kardec et Ma Ananda Moyi), les contacts avec les Esprits de ma famille défunts et d'autres Esprits, le contact avec la nature qui m'aident le plus, mais c'est à chacun selon sa particularité.
Les Esprits insistent aussi sur le pardon envers tous ceux qui nous ont trahi, ou du moins tous ceux qui nous ont fait des choses que l'on vit comme une trahison.
Les Esprits disent aussi d'être vrai, ne pas rationaliser et faire semblant.. ne pas faire comme si on avait un niveau qu'on n'a pas, ce serait mental, bien rester en prise avec notre être profond: qu'est ce qu'on aime vraiment (même si cela fait peur ou peut causer des souffrances), qu'est ce qu'on a envie de faire et avec qui, etc.
Les Esprits me disent de regarder comment vivaient certaines tribus de type chamanique en Amérique (à suivre..) ou encore les Celtes..(à suivre).

5 commentaires:

  1. Bonjour Phil,
    en ce qui concerne la notion de Dieu,
    lors du début de la philosophie en Grèce antique, ce fut un vaste mouvement de rationnalisation des connaissances, les penseurs affirmaient une erreur : que la religion de l'époque était anthropomorphique, en ce sens que les dieux avaient des caractères d'hommes, ils pouvaient être revanchards, cupides,... C'est pourquoi les premiers philosophes ont affirmé que c'était une vision erronée,
    puis il y a eu plus tard l'avénement du monothéisme, et la notion de Dieu est retombé dans cet erreur, au niveau vulgaire, cette notion a été "anthromorphisée", le critère de Toute-puissance a été mis en avant, le coeur a laissé place à la peur.
    Qu'entends tu sous la notion de Dieu? Est ce "brahman"? Es tu d'accord avec ce que dit Osho sur cela?

    En ce qui concerne le type chamanique en Amérique, savais tu que chaman, est dérivé de Bouddha? je cite " le mot shaman est vraisemblablement une déformation de Sramana, qui veut dire Bouddha et donc pretre bouddhique en sanscrit" selon An Inglorious Columbus or Evidence that Hwui Shan and a Party of Monks from Afghanistan Discovered America in the Fifth Century, A. D. D. 1885
    C'est logique étant donné que les peuples amérindiens viennent d'asie, grace au passage Russie-Alaska, mais je pense que ça tu le sais

    Dans mon université, la bibliothèque possède un livre très bien sur le chamanisme, Chamane : Le chemin des Immortels [Broché]
    Paul Degryse

    Voici la présentation de l'éditeur sur le livre:

    Après des millénaires de dogmatisme religieux et quelques siècles d'arrogance scientiste, voici venir le temps pour l'homme de réussir enfin la synthèse de la raison et de la connaissance intuitive, de l'esprit et de la matière, du mystère et du familier. Ressurgi du fond des âges, grâce à l'œuvre colossale de Carlos Castaneda, le chamanisme toltèque inaugure le temps nouveau du réalisme spirituel. Encore fallait-il en extraire une métaphysique claire, un sens à donner au quotidien et une pratique structurée. C'est ce qu'a fait Paul Degryse pendant vingt ans d'études et de pratique de la voie toltèque du chamanisme. Loin des clichés exotiques et indianistes, il enseigne maintenant une vision du monde et un art de vivre basés sur une explication unitaire de l'univers-phénomème et de la conscience qui le perçoit, fondant ainsi une nouvelle psychologie qui restaure celle-ci dans sa magie et ses pouvoirs : la psychométaphysique. Présentée comme un " privilège divin " par le christianisme officiel, l'immortalité potentielle de l'homme n'est plus ici un mythe post-sacrificiel réservé au fils de Dieu mais la manifestation du divin dans l'homme qui veut s'éveiller à la liberté totale. Dangereusement coupé de la nature pour laquelle il n'a que mépris, l'homme moderne est invité à reprendre sa croissance spirituelle en laissant sur le bord du chemin les deux béquilles de la religion et du scientisme pour renouer la triple alliance avec les trois règnes : minéral, végétal et animal et retrouver la connaissance silencieuse que les chamanes appellent : " l'océan de jubilation ". Le chamanisme étant par ailleurs essentiellement une pratique, l'ouvrage présente plusieurs chapitres consacrés à des exercices fondamentaux permettant la préparation du pratiquant aux états de conscience élargie dont l'expérience est caractéristique de cette approche spirituelle.

    Désolé pour ce long message,
    Merci de m'avoir lu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lovegood pour ton long message. Il se trouve que je suis justement entrain de parcourir ce livre "Chamane, le chemin des immortels"! Je parlerai de ce qui m'a plu et qui correspond à des choses que j'ai vécues ou vu chez d'autres personnes, il y a des approches intéressantes, comme cette double approche du Tonal et du Nagual (ce que l'on voit avec nos sens et toute la réalité sous jacente que le chamane peut contacter). Surfer sur cette double nature du monde, qui est la nôtre aussi c'est une autre approche que l'approche pure et dure de la conscience.
      Par Dieu oui j'entends un Dieu immanent et non transcendant.. c'est cette conscience/énergie, cette matrice (le noumène, le nagual..) à laquelle on peut se connecter quand on fait confiance à la vie et que l'on ressent son amour et qu'on lui en envoit aussi..s'y connecter c'est aussi pouvoir, si on le souhaite, y placer des intentions, acte alors magique, que l'on retrouve dans le yoga aussi sous le terme Samyama.
      Amitié, Philippe

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Bonsoir Phil (et Lovegood!),
      J'aime bien tout ce que je viens de lire, alors je me permets d'y mettre mon ptit grain de sel, histoire de dire que tout ça me parle aussi...!
      Il m'est arrivé à quelques moments (rares et souvent suite à des difficultés un peu "électro-chocs")de ressentir, de l'intérieur, l'Unité silencieuse qui sous-tend Tout.
      L'Intelligence profonde et la grande Pureté de ce dont nous sommes issus. C'est un peu comme si, parfois, l'Univers nous parlait... et nous répondait. Et comme si nous étions "dans ses bras".
      Qu'en fait, tout n'est qu'illusion, ou décor...Que nous sommes sur Terre sur un terrain d'entrainement. Pour apprendre à voler. Ou plutôt goûter la joie de revenir au Foyer.
      De ma petite expérience, je crois que j'ai enfin compris qu'il n'y a aucune culpabilité (judéo-chrétienne) à avoir ou à tirer de telle ou telle épreuve. (Je devrais plutôt dire "Enseignement" au lieu d'épreuve).
      Qu'une grande part de Beauté, de Bonté et surtout d'Amour nous accompagne tout au long de notre chemin de retour à la "Maison". Et que surtout,Oh, merveilleuse découverte!, on ne l'a jamais quittée...
      Que l'on doit bien se garder de tirer de conclusions sur le cheminement des autres. Que c'est le début de l'humilité...Mais que c'est une grande joie, par contre, de pouvoir le partager.
      Et que la seule façon d'apprendre à Aimer vraiment, c'est d'essayer, peu à peu, de se dépouiller de tout ce qui peut faire obstacle à l'Amour Divin. Pour moi, il me semble que c'est de lutter contre mon égo. Ou plutôt comme je l'ai lu chez certains auteurs, mon égo assujetti à mes émotions, qui sont comme des enfants. Tandis que les Sentiments sont mes Maitres.
      Ca m'aide beaucoup de voir les choses sous cet angle. Ca m'aide quand je ne suis pas "dans le coup". Lorsque patience, résiliance, charité et acceptation deviennent d'un coup des concepts plus lointains alors que je me fais klaxonner dans les bouchons parisiens (ou que je klaxonne...ouille, j'avoue;-)
      Plus sérieusement, il me semble qu'il n'y a pas plus grande source de joie que d'aimer. Et que bien souvent on se prive de cette joie-là
      Bien amicalement. Marine

      Supprimer
    2. Merci Marine, c'était très beau ton témoignage. Oui donner/recevoir de l'amour est merveilleux..souvent il y a encore de l'égo, des peurs, des colères, en bref le mental avec toutes ses attentes, projections, images dénuées de fondements, névroses, qui viennent fermer le coeur et gâcher la fête, mais petit à petit on apprend à se laisser conduire par cette symphonie d'un autre monde..

      Supprimer