lundi 6 février 2012

ACT: Acceptance and Commitment Therapy - Russ Harris


Vous connaissez ACT: Acceptance and Commitment Therapy de Harris Russel ?
C'est la spiritualité ancestrale utilisée par les méthodes de psychothérapie à la pointe, dans un contexte scientifique avec des données qui montrent que ça marche... c'est un type de TCC (thérapie comportementale et cognitive) dont j'ai déjà parlé ici.. sauf qu'on va utiliser l'essence du bouddhisme en plus, la présence... mindfulness en anglais...l'éveil quoi...bon en France (ici je vous mets de la nourriture pour Kangourou, cela vient d'Australie !!) on est souvent à la traîne dans tout ça, mais ça vient, on y travaille.....  
Le coup de génie de ACT (http://www.actmindfully.com.au/upimages/Dr_Russ_Harris_-_A_Non-technical_Overview_of_ACT.pdf) est de considérer, contrairement à la psychologie occidentale classique qui défend la thèse de la "normalité psychologique", que les processus psychologiques d'un être humain normal sont très souvent destructeurs et entrainent de la souffrance psychologique (en raison de tout le passé, quand on était poursuivi par des gros méchants dinosaurs et tout et tout (j'en ai encore froid dans le dos, finalement c'était pire que ce qu'on peut vivre aujourd'hui quand votre chérie adorée se met en colère contre vous !!)). Bref on se trouve déculpabilisé de n'être pas radieux, et on regarde comment mieux vivre et aller vers le bien-être...Une étude en 1994 (Kessler) montre que 30% de la population souffre d'un trouble psy (quelque soit le pays)..
La dépression sera la deuxième plus grande maladie en 2020 (c'est la quatrième actuellement), source World Health Organization   ... entre nous, juste un ptit tuyau: si vous développez des bons outils pour guérir les dépressions, je pense que vous ne serez pas au chômage en 2020...
Un adulte sur quatre va souffrir a un moment d'un problème d'alcool ou de drogue (Kessler 1994). 
Une personne sur deux va à un moment considérer le suicide.. 
Même si notre standard de vie est élevée, la souffrance psychologique est partout autour de nous.

Ben quoi vous ne vous en étiez pas aperçu que cette planète est folle ?
Avec ACT, on ne commence pas de suite à vouloir supprimer les symptômes...(ça c'est rarement une bonne idée, même si le psy peut être fier de lui en première instance...parce que le psy risque fort de créer un désordre clinique à la place...les psys usuels n'ont souvent pas les clefs pour guérir les gens car il faut remonter d'un cran dans la conscience pour sortir du piège mental, c'est logique..).. Le but ici est plutôt de transformer notre relation avec nos pensées et émotions pour petit à petit trouver ce centre en nous qui va bien...on apprend à vivre ces pensées/émotions comme peu dérangeantes même si un peu douloureuses; les symptômes s'en vont, mais simplement comme un sous produit de cette approche et non comme un but premier.
L'approche "problem solving" marche bien pour le monde extérieur.. un problème => une solution.. vous avez un caillou devant votre porte, vous donnez un coup de pied dedans, et hop il est parti, ou alors vous l'évitez. Sauf que pour le monde intérieur, notre mental, ce n'est pas aussi simple.. éviter ou vouloir se débarasser d'une pensée, d'un besoin, d'une émotion ne fait qu'aggraver la souffrance..et finit par créer des addictions..
L'anxiété est normale pour un être humain, c'est le fait de vouloir éviter cette émotion d'anxiété qui va créer un gros problème. Le contrôle est alors le problème.. quand une émotions arrive, même pénible, on n'essaye plus de l'éviter (avec l'approche ACT), on l'accueille, on ne lutte pas contre... c'est le "clean discomfort" qu'on ne peut pas éviter, c'est la vie, rien de terrible..par contre, dès qu'on commence à lutter contre ce "clean discomfort", son niveau augmente très rapidement.. notre lutte face à l'émotion est comme un amplificateur émotionnel qui conduit au "dirty discomfort".. (comme disait Arnaud Desjardin, ne soyez pas perturbé par votre perturbation)... pas besoin d'avoir de colère contre notre anxiété.. ou d'anxiété contre notre colère, ou de dépression sur notre dépression (tiens c'est l'article d'Osho précédant !), ou du culpabilité sur notre culpabilité.
Quand on n'accueille pas nos émotions, on fait tous pour les éviter (comportement borderline) y compris blâmer les autres... on utilise avec les clients la métaphore du "bouton contrôle"... ok, vous êtes anxieux maintenant, est ce que le bouton contrôle de l'émotion est on ou off ? Ne mettez pas en marche le bouton de contrôle de l'émotion..
Une fois cette métaphore de base comprise, on utilise 6 compétences... la défusion (ne plus coller à la pensée/émotion mais la regarder passer comme une voiture), acceptance (accepter de vivre cette émotion un peu douloureuse, c'est pas terrible ni grave en soi), contact avec l'instant présent (revenir dans le corps, dans ce que vous êtes en train de faire physiquement), le témoin (notre Centre qui voit, qui accueille..), nos valeurs (à quoi on croit, et qu'est qu'on veut faire du reste de notre vie terrestre), des actions engagées (faire chaque jour des petites choses qui vont dans le sens de notre idéal).
Pour chacune des 6 compétences (conduisant au bien être), il y a des techniques enseignées qui sont très variées et chacun peut en créer d'autres. Par exemple pour la défusion, on peut observer la pensée de façon détachée (on connaît) mais aussi: la répéter à voix haute, encore et encore, jusqu'à ce qu'elle devienne un simple son, imaginer qu'elle est répété par un personnage de dessin animé, la chanter sur l'air de "Happy birthday", dire "merci avec gratitude mental pour cette pensée si intéressante" , devant la pensée auto-limitante dire "j'ai la pensée que...", imaginer que ce sont des mots sur un karakoé, etc. Contrairement à la thérapie cognitive pure et dure (à la Aaron Beck) ici on ne discute pas de la validité rationnelle de la pensée, on ne cherche pas à la changer, on apprend une nouvelle relation avec elle, on s'en détache c'est tout. On apprend à rester centré au milieu des émotions violentes et douloureuses.. le thérapeute n'est pas parfait, lui aussi gravit sa montagne, tout comme le patient gravit la sienne, simplement le thérapeute a monté plus haut et de là où il est, il peut mieux orienter le patient.
On est aussi en plein dans toutes les choses dont quelqu'un comme Osho avait parlé.. 
En effet, pour la compétence "le témoin", il s'agit "d'accéder à un sens de soi transcendant, une continuité de conscience qui ne change pas, toujours présente, et impossible à abimer. Depuis cette perspective, il est possible d'expérimenter directement que vous n'êtes pas vos pensées, émotions, mémoires, pulsions, sensations, images, rôles, corps physique. Les phénomènes changent constamment et sont des aspects périphériques de vous, mais ne sont pas l'essence de qui vous êtes". Bref on voit qu'ils ont pris l'approche de l'éveil comme base du bien être et pour sortir de la souffrance psy considérée comme courante..
Voir en fin de mon article, même sur des patients psychotiques il y a des résultats documentés en 4 heures.. bon pour la plupart d'entre nous qui ne sommes que névrotiques ou borderline ça devrait l'faire aussi !!
Si vous voulez c'est une façon réaliste et concrète d'essayer de mettre en oeuvre les trucs prônés par Eckart Tolle (le moment présent)... pour la plupart de nous, lire les livres d'Eckart Tolle ne sert pas trop à grand chose, à part un soulagement sur le moment, après on se retrouve dans la vrai vie et toujours bombardé par nos pensées négatives et toute la frustration (!§#!!??@!!!) de ne pas pouvoir faire ce qu'on veut, de se trouver dans un environnement assez contraignant ici dans les conditions d'incarnation sur terre où si l'on n'a pas d'argent en rab (ce qui est le cas pour la plupart) et bien on rame pas mal, et extérieurement on gère comme on peut notre vie ... Ils ont essayé de réutiliser la voie du Vedanta et du Zen, du bouddhisme pour l'adapter à une approche non religieuse et pratique au quotidien, en incluant aussi un but dans notre vie: notre sens des valeurs... ainsi on apprend à développer/révéler notre Centre, libre des pensées/émotions, et pour éviter de planer complet on garde en ligne de mire nos valeurs et on agit en ce sens... pour moi cela permet de rester ancré et c'est une spiritualité, une approche réaliste...
En gros vous prenez Ramana Maharshi plus l'abbé Pierre, vous secouez le tout et vous avez ACT... ben quoi j'ai dit une bêtise ?? 
A suivre sur le blog: synthèse en français des principaux livres et techniques de Russel Harris...si il y a plus que ce que j'ai mis dans le présent article..Bon j'espère vous êtes patients, parce que je n'ai pas que ça à faire, mais ça va venir comme le reste....

En attendant je vous laisse avec la belle couverture d'un de ses livres (oui, oui celui là aussi sera résumé sur le blog si pertinent !!): 
Et pour les plus intéressés, quelques autres explications en anglais:
Mindfulness is a "hot topic" in Western psychology right now - increasingly recognised as a powerful therapeutic intervention for everything from work stress to depression - and also as an effective tool for increasing emotional intelligence. Acceptance and Commitment Therapy is a powerful mindfulness-based therapy (and coaching model) which currently leads the field in terms of research, application and results.
Mindfulness is a mental state of awareness, focus and openness - which allows you to engage fully in what you are doing at any moment. In a state of mindfulness, difficult thoughts and feelings have much less impact and influence over you - so it is hugely useful for everything from full-blown psychiatric illness to enhancing athletic or business performance. In many models of coaching and therapy, mindfulness is taught primarily via meditation. However, in ACT, meditation is seen as only one way amongst hundreds of learning these skills - and this is a good thing, because most people do not like meditating! ACT gives you a vast range of tools to learn mindfulness skills - many of which require only a few minutes to master. 

ACT breaks mindfulness skills down into 3 categories:
1) defusion: distancing from, and letting go of, unhelpful thoughts, beliefs and memories
2) acceptance: making room for painful feelings, urges and sensations, and allowing them to come and go without a struggle
3) contact with the present moment: engaging fully with your here-and-now experience, with an attitude of openness and curiosity 

These 3 skills require you to use an aspect of yourself for which no word exists in common everyday language. It is the part of you that is capable of awareness and attention. In ACT, we often call it the 'observing self'. We can talk about 'self' in many ways, but in common everyday language we talk mainly about the 'physical self' - your body - and the 'thinking self' - your mind. The 'observing self' is the part of you that is able to observe both your physical self and your thinking self. A better term, in my opinion, is 'pure awareness' - because that's all it is: just awareness, nothing else. It is the part of you that is aware of everything else: aware of every thought, every feeling, everything you see, hear, touch, taste, smell, and do. Acceptance and Commitment Therapy (ACT) is a unique and creative approach to a change inbehaviour which alters the very ground rules of most Western psychotherapy. It is a mindfulness-based, values-oriented behavioural therapy, that has many parallels to Buddhism, yet is not religious in any way; it is a modern scientific approach, firmly based on cutting-edge research into human behavioural psychology. 

There are six core processes in ACT:
  1. Contacting The Present Moment means being psychologically present: consciously connecting with whatever is happening right here, right now.
  2. Defusion means learning to step back or detach from unhelpful thoughts and worries and memories: instead of getting caught up in your thoughts, or pushed around by them, or struggling to get rid of them, you learn how to let them come and go - as if they were just cars driving past outside your house. You learn how to step back and watch your thinking, so you can respond effectively - instead of getting tangled up or lost inside your thinking.
  3. Acceptance means opening up and making room for painful feelings and sensations. You learn how to drop the struggle with them, give them some breathing space, and let them be there without getting all caught up in them, or overwhelmed by them; the more you can open up, and give them room to move, the easier it is for your feelings to come and go without draining you or holding you back.
  4. The Observing Self is the part of you that is responsible for awareness and attention. We don't have a word for it in common everyday language - we normally just talk about the "mind'. But there are two parts to the mind: the thinking self - i.e. the part that is always thinking; the part that is responsible for all your thoughts, beliefs, memories, judgments, fantasies etc. And then there's the observing self - the part of your mind that is able to be aware of whatever you are thinking or feeling or doing at any moment. Without it, you couldn't develop those mindfulness skills. And the more you practice those mindfulness skills, the more you'll become aware of this part of your mind, and able to access it when you need it. (The technical term for this, in ACT, is 'self-as-context'.)
  5. Values are what you want your life to be about, deep in your heart. What you want to stand for. What you want to do with your time on this planet. What ultimately matters to you in the big picture. What you would like to be remembered for by the people you love.
  6. Committed action means taking action guided by your values - doing what matters - even if it's difficult or uncomfortable.
When you put all these things together, you develop 'psychological' flexibility. This is the ability to be in the present moment, with awareness and openness, and take action, guided by your values. In other words, it's the ability to be present, open up, and do what matters. The greater your ability to be present, open up and do what matters, the greater your quality of life - the greater your sense of vitality, wellbeing and fulfillment.
More About The ACT Model
ACT (which is pronounced as the word 'act') uses a wide range of experiential exercises to undermine the power of destructive cognitive, emotive, and behavioural processes. It helps clients to fundamentally change their relationship with painful thoughts and feelings, to develop a transcendent sense of self, to live in the present, and to take action, guided by their deepest values, to create a rich and meaningful life.
David Barlow, famous not only for his work on CBT with anxiety disorders, but also for his development of the scientist-practitioner model, writes of ACT:"Once in a while, there is a unique contribution to psychotherapy. Even more rare is the grounding of that contribution in sound philosophy, on the one hand, and firm data on the other. Acceptance and Commitment Therapy represents such an effort. In a truly creative leap forward, the authors present a new approach to behaviour change that is "must" for everyone in the field of psychotherapy".. Challenging the assumptions and methods of cognitive therapy, this is amongst the most significant new approaches to behaviour change of the past three decades."
ACT takes the view that most psychological suffering is caused by 'experiential avoidance', i.e. by attempting to avoid or get rid of unwanted private experiences (such as unpleasant thoughts, feelings, sensations, urges & memories). Clients' efforts at experiential avoidance might work in the short term, but in the long term they often fail, and in the process, they often create significant psychological suffering. (For example, think of any serious addiction: in the short term it makes you feel good and helps you get rid of unpleasant thoughts and feelings - but in the long term, it destroys your health and vitality).
In ACT, clients develop mindfulness skills ,(both traditional techniques, and many modern, innovative ones) which enable them to fundamentally change their relationship with painful thoughts and feelings. When clients practise these skills in everyday life, painful feelings and unhelpful thoughts have much less impact and influence over them. Therefore, instead of wasting their time and energy in a fruitless battle with their inner experiences, they can invest their energy on take action to change their life for the better - guided by their deepest values.
A growing body of empirical data confirms that cultivating acceptance, mindfulness, and openness to experience is highly effective for the treatment of depression, anxiety disorders, substance abuse, chronic pain, PTSD, anorexia, and even schizophrenia. ACT is also a very effective model for life coaching and executive coaching.
ACT is one of the 'third wave' of behaviour therapies, along with Dialectical Behaviour Therapy, Mindfulness-Based Cognitive Therapy, and several others. These therapies comprise a movement in psychology that regard mindfulness and acceptance as important additions to change-oriented treatment strategies.
ACT was the first of the 'third wave' therapies, and has the largest body of empirical data to support its effectiveness. And it is very effective. For example, one published study showed hospital re-admission rates for psychotic patients were cut by 50% with only 4 hours of ACT (primarily using values-guided behavioural interventions, and cognitive defusion techniques to reduce believability in delusions & hallucinations). To download this paper, by Bach and Hayes, click here

"Embrace your demons and follow your heart"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire