jeudi 15 mars 2012

Trauma et IFS

LE livre sur IFS
 Hello !
Comme les traumas sont un sujet important (car ceux qui en portent ont vraiment besoin d'être aidé pour s'en sortir), je vous traduis un passage du meilleur livre sur IFS (Internal Family Systems) Therapy. Il s'agit de "Self-Therapy "de Jay Earley, c'est sans doute le livre le plus clair sur IFS et qui permet de commencer tout seul, au moins pour traiter nos premiers problèmes et apprendre à bien se centrer.. (ce livre est en anglais; sur le portail amazon.fr il n'est téléchargeable qu'en format Kindle, pour avoir le livre il faut le commander comme moi sur amazon.com ou sur le site IFS).
Si je parle de ça c'est que IFS est une thérapie particulièrement douée pour traiter les traumas, même les traumas forts, car le sujet n'est pas obligé de revivre le trauma. En effet, il va apprendre à se centrer dans son centre (le Self), bien avant d'aller voir sa partie Exilée (qui contient la mémoire du trauma).. et de plus on ne va pas chercher l'Exilé comme ça, il faut d'abord obtenir la confiance des Protecteurs, c'est donc toute une écologie interne qui est construite tranquillement au rythme de chacun, en contribuant à donner à une structure à son Être et en se renforçant... on dit des traumatisés qu'ils ont un esprit mozaïc..c'est à dire plein de sous-personnalités différentes qui ne communiquent pas bien les unes avec les autres... fragmentation de l'être.... il y a d'ailleurs l'ouvrage de R. Schwartz spécialement sur l'application d'IFS au trama qui s'appelle "The mozaic mind: Empowering the Tormented Selves of Child Abuse Survivors"
La liste des thérapeute IFS certifié en France est ici: http://www.selfleadership.org/practitioners.html?search[country]=FR&search[city]=&search[state]=&search[acceptphone]=&search[keyword]=, il n'y en a que deux en France: François Le Doze neurologue à Caen (dont j'ai déjà parlé) et une personne à Paris.
Je traduis maintenant, c'est page 302du livre Self Therapy de Jay Earley:
"IFS est très efficace pour travailler avec les traumas, simplement en utilisant le processus normal sans techniques spécialisées. Ceci est en partie car Richard Schwartz a développé IFS à un moment où un grand pourcentage de ses clients avaient expérimenté un trauma significatif.
Une raison importante de l'efficacité d'IFS avec les traumas est la façon dont il traite avec la séparation des parties Exilées. La plus grosse difficulté pour travailler avec le trauma est le danger de retraumatiser le client lorsqu'il a accès et cherche à guérir la partie Exilée qui porte le trauma. IFS s'arrange avec ce problème d'une façon efficace. Le client reste dans son Self et développe une relation avec l'Exilé traumatisé. Le client ne devient pas l'Exilé (ne se mélange pas avec), à moins que cela soit sécure de le faire et qu'il y ait un bénéfice clair à le faire. Si la partie Exilée commence à noyer le client avec de la terreur, de la honte, ou toute autre émotion reliée au trauma, le thérapeute aide le client à négocier avec la partie Exilée pour qu'elle reste séparée. Ceci est une des innovations majeurs d'IFS pour le travail sur les traumas. Schwartz a découvert que les Exilés ont la capacité de contenir leurs émotions et de ne pas submerger le client. La partie Exilée a juste besoin de comprendre que c'est dans son meilleur intérêt de s'abstenir de se mélanger car de toute façon il y a le Self qui va être témoin de son histoire et va la guérir. 
IFS met continuellement l'accent sur le fait de rester dans son centre (Self) lorsque l'on travaille sur des parties exilées traumatisées, et ceci est crucial pour le succès de la thérapie. même les clients qui pourraient récupérer des mémoires de l'abus et y faire face sans être dans le Self ne devraient pas car il y a peu de chance que cela amène une guérison. C'est seulement lorsque le client est dans le Self qu'une véritable guérison peut arriver car le Self incarne la compassion, l'amour, l'enracinement, la force, qui sont des qualités toutes nécessaires pour la guérison (ma note: cela me rappelle qu'Amma disait qu'un thérapeute ne pouvait pas enlever les blessures car trop profondes mais seul l'éveil pouvait y remédier, nous y voilà avec IFS et le Self...).
La méthode IFS est aussi très utile pour comprendre les manifestations de défenses qui surgissent constamment dans le travail sur les traumas. La dissociation, par exemple, est comprise comme un protecteur qui essaye d'éviter qu'un client revive le trauma. Vous travaillez sur une partie dissociée de la même façon que l'on travaille sur les protecteurs. Vous vous connectez avec et vous la rassurer que le client va rester dans le Self et qu'il ne va pas être envahi par les mémoires de la partie Exilée.
Note: pour ceux qui sont intéressés par les formations IFS (dont j'ai parlé dans un article précédent), le traitement des traumas fait partie du niveau 2 (et non pas du niveau 1 qui sera organisé à la rentrée prochaine à Caen et à Paris).
Avec tout mon amour pour toutes celles et ceux qui portent des traumas lourds en eux et qui ont un esprit mosaic: there is a -safe- way out of this !  Je reviendrai sûrement sur ce sujet... sachez que le but n'est pas in fine d'unifier toutes nos parties...et que d'autre part il est normal que parfois certaines parties soient réactivées (ce n'est pas une rechute)..un des but principal est d'en finir, pour les porteurs de traumas, avec "la phobie de la vie ordinaire"... oui quand on porte un trauma, on ne s'en rend même plus compte, mais on vit "une phobie de la vie ordinaire"...
Et que celui qui n'a aucun trauma lève la main.... menteur... ou inconscient ;-))

2 commentaires:

  1. Si seulement les universités et notamment l'UFR de Psychologie pouvait développer beaucoup plus de cours sur cette thérapie au lieu de s'acharner à faire étudier les études cliniques freudiennes qui n'aident personnes (sauf grâce à l'effet placebo...)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Notre site www.ifs-francophonie.com, sera très bientôt ouvert.
    Je vous invite à le consulter.
    Bonne visite.
    François LE DOZE

    RépondreSupprimer