vendredi 2 mars 2012

Qui décide en vous ? - Gurdjeff


L'approche des thérapies ACT et IFS, basées sur notre Centre est tout à fait semblable avec l'approche de monsieur Gurdjeff.
Certaines personnes me disent qu'elles vont bien et sont libérées, alors que je vois que par moment, il y a une sous-personnalité qui prend les commandes (je ne reconnais alors plus du tout la personne et ne peut plus lui faire retrouver raison).. le centre n'existe pas ou alors est trop faible.. il faut aussi une bonne relation entre le centre et les sous-personnalités, sinon c'est de la dissociation et une structure rigide (la personne dit qu'elle va bien, alors que l'on sent une cocote minute à l'intérieur et des conflits internes entre les sous-personnalités). Les conflits internes génèrent des addictions (je reviendrai sur ce point).
Je traduis:
"L'homme, dit il, n'est pas né avec une âme toute-faite. L'âme est un matériel comme le corps, la matière est énergie et chaque humain peut développer des substances plus fines dans son corps, par des efforts conscients. Mais ce n'est pas facile. La transformation dans l'humain ne commence que lorsque la source dans notre corps, que Gurdjeff appelle "centres", de laquelle proviennent les mouvements, les pensées, les émotions, cesse de produire des jets (bursts) spasmodiques et erratiques d'énergies et commence à fonctionner harmonieusement.
Alors, pour la première fois, une nouvelle qualité apparaît, que Gurdjeff appelle présence. Lorsque l'intensité de la présence augmente, la matrice de nos réactions et désirs, que nous appelons égo, devient progressivement plus élastique et transparente et dans le centre de nos structures de comportement, un nouvel espace se forme dans lequel une vraie individualité peut naître.."
Gurdjieff: Essays and Reflections on the Man and His Teaching, edited by Jacob Needleman and George Baker

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire