lundi 2 juillet 2012

La peur d'être responsable de soi même

Aloha !
J'ai déjà expliqué sur ce blog les différentes structures de l'inconscient qui nous bloquent dans l'accès au bien-être: http://advaita22.blogspot.fr/2011/01/les-5-structures-de-linconscient.html
Ce sont nos structures de défense pour se protéger de nos blessures de longue date..
Le problème c'est que ces modes de défense nous ferment notre coeur, gênent une connexion de coeur à coeur avec les autres et avec le Grand Tout... cela ne fait donc que de faire perdurer notre sentiment de séparation.
Parmi les structures de défense, il y en a une assez classique qui est la structure orale. On cherche dans cette structure à se remplir avec l'attention des autres ou avec des substances, car on a manqué d'amour dans le passé... on se trouve coincé car on a la fausse croyance que l'on ne peut pas se rendre heureux soit-même et que notre bien-être est soumis à la présence et à l'attitude de quelque d'autre. Ceci est une fausse croyance.
Comment peut-on transcender ces structures de défense et ces blessures ?.... telle est bien-sûr l'enjeu de la vrai thérapie, de la vrai spiritualité. A mon sens peu de personnes abordent ce problème de fond.
La démarche dialogue intérieur entre l'adulte et l'enfant me semble sympathique car assez douce: il n'est pas nécessaire de revivre le trauma dans cette approche (donc pas trop de risque de se re-traumatiser).
Je vous traduis un passage du livre "Healing your aloneness" qui décrit bien la structure orale et qui mentionne bien la fausse croyance dont il faudrait se débarrasser... c'est comme une décision.
"La peur d'être responsable de soi-même"
Un grand nombre de personne feront n'importe quoi pour recevoir de l'amour et de l'approbation des autres, ou pour éviter leur désapprobation, croyant (à tort) que l'approbation va les rendre heureux et qu'ils peuvent d'une certaine façon contrôler le fait de recevoir de l'approbation et d'éviter la désapprobation. Peut être vous croyez qu'il est plus important de recevoir de l'amour que d'en donner, que c'est l'amour et l'approbation des autres qui est vraiment important. Beaucoup de gens pensent que leur meilleurs émotions viennent du fait d'obtenir quelque chose de quelqu'un d'autre - connexion, attention, sexe, approbation, compréhension, amour - plutôt que de réaliser que leurs meilleurs émotions viennent de donner de l'amour et de la compréhension à eux même et aux autres. Ils pensent que leurs meilleurs émotions viennent de l'extérieur d'eux-même plutôt que de l'intérieur. Lorsque vous croyez cela, vous voulez toujours plus et plus de quelqu'un ou de quelque chose: plus de sexe, plus d'affection, plus d'attention, plus d'approbation, plus de temps avec quelqu'un, ou plus de nourriture, de drogues, d'alcool, de possessions matérielles, d'argent ou de pouvoir, et vous pensez que vous n'avez jamais assez.
Cette fausse croyance est au coeur de l'addiction et de la codépendence.
Ces personnes pensent à un niveau très profond que leurs meilleurs émotions viennent d'une autre personne. Ils ne pensent pas pouvoir générer de tels sentiments par eux-même.
Vous devez décider que c'est votre propre responsabilité de vous connecter profondément et avec amour à votre enfant intérieur et vivre ainsi des émotions qui sont meilleurs que celles expérimentées avec une autre personne.
Derrière tout ça, ces personnes ont peur de prendre responsabilité pour leur propres émotions, en raison de leurs croyances. Elles pensent qu'elles sont incapable de prendre soin d'elle même et de se rendre heureux.
Parfois ces personnes sont complètement inconsciente du fait qu'elles ont un Adulte intérieur qui renonce à ses responsabilité. Elles disent souvent "je n'ai pas un Enfant à l'intérieur, je suis l'Enfant". L'Adulte intérieur a tellement abandonné sa responsabilité que l'enfant est abandonné et croit qu'il n'existe pas d'Adulte intérieur. Les gens disent alors qu'ils ne font pas le dialogue intérieur car ils ne savent pas comment faire. Tant que l'Adulte intérieur ne reconnait pas sa propre existence, le fait qu'il évite la responsabilité d'être aimant avec son enfant intérieur, et tant que cet Adulte ne fait pas un choix différent, alors la personne est bloquée.
Ces personnes ne se décoincent que quand elles accceptent de prendre responsabilité de leurs émotions malgré leurs peurs et leurs croyances, ce qui en général a peu de chance d'arriver avant que ces personnes ne touchent le fond. Ce genre de personnes changent rarement avant que leur vie ne s'effondre, avant que leur protection ne marche plus du tout pour elle."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire