jeudi 23 août 2012

S'aimer soi-même, enfin

Hello !
Mon expérience est qu'il faut réussir à vraiment ouvrir son coeur vers son enfant intérieur.
Lorsqu'il y a des émotions de malaise, déjà vérifier si cela vient de vous ou si c'est quelqu'un qui va mal qui pense à vous et vient vous parasiter... cela se sent... une personne ne peut vous parasiter que si elle agit incognito...si vous sentez une personne, une entité qui vous plombe à l'extérieur de votre aura, il faut lui dire "je te vois,, je te sens, tu t'en va"... Mickael Brown a très bien expliqué cela, et je l'avais mis sur mon blog ici: http://advaita22.blogspot.fr/search/label/Micha%C3%ABl%20Brown
C'est une règle du jeu un peu stupide, mais quand votre âme s'élève et que vous portez de la lumière, vous allez attirer des petites parasites, et il y a un ptit nettoyage à faire quotidien, il ne s'agit pas de flipper, c'est juste une habitude d'hygiène à prendre quand on sent un problème..
Revenons au cas du malaise que vous sentez vraiment en vous, notamment dans votre corps, souvent des peurs dans les plexus du bas... ce sont les mémoires de votre enfant intérieur.
Prenez du temps pour lui parler..en ouvrant vraiment votre coeur (tout est là, c'est la puissance de guérison de la compassion...comme le disait le convainquant Tulku Pema Wangyal que j'avais rencontré à Plougrescant "la compassion a une puissance extraordinaire").
Par exemple, voilà, pour moi, comment cela peut se passer ces dialogues:

Phil-Adulte:  Comment te sens tu ?
Phil- Enfant: Mal, je suis tout seul, j'ai très peur...
Phil-Adulte: Est ce que cela te rappelle quelque chose ?
Phil-Enfant: Oui, mes parents m'ont enfermé dans le cagibi, c'est tout noir, je suis tellement seul, pourquoi tout ça ?
Phil-Adulte: OK, mais moi je suis là, je suis là pour toi, est ce que tu le sens ?
Phil-Enfant: Non, je ne sens rien, je suis seul et j'ai peur, j'ai mal au ventre !
Mes Guides: Philippe, vous n'ouvrez pas votre coeur vers votre enfant intérieur, c'est mécanique, mettez vous vis à vis de votre enfant intérieur comme vous êtes quand vous êtes très amoureux de quelqu'un. Il vous faut ouvrir votre coeur en présence de cette peur et être dédié à votre enfant.
(J'ouvre mon coeur... je me mets dans l'intention d'apprendre à aimer (moi et les autres), je demande la foi totale... aussitôt je suis envahi par la béatitude.. Je dirige cet amour, coeur ouvert vers mon enfant... mon corps se met à trembler, à vibrer, comme une charge émotionnelle qui se libère..)
Phil-Adulte vers enfant: As tu senti mon amour ?
Phil-Enfant: Oui là je l'ai senti pour la première fois.
Phil-Adulte: Comment te sens tu ?
Phil-Enfant: Beaucoup mieux, rassuré, aimé.
Phil-Adulte: Je t'autorise à être toi-même, à créer, à faire se ce que tu es venu faire sur cette terre.
Mes guides: Voilà, vous apprenez à vous aimer vous-même vraiment, c'est le début du processus de guérison, votre enfant intérieur porte la honte fondamentale (en anglais "core shame"), et il n'y a que vous en tant que "loving adult" qui allez pouvoir vous re-parenter vous-même. A force de faire cela tous les jours, votre enfant va se sentir aimé et quitter cet impression d'être coupable et fautif, pour respirer enfin.."ta vie sauvée enfin" d'Alice Miller. Recevez tout notre Amour.

Plusieurs enseignants (Eric Baret, Margaret Paul) nous disent que la joie vient du fait de donner de l'amour et non d'en recevoir, contrairement à ce que l'on croit. Quoiqu'il en soit, en donnant de l'amour à notre enfant intérieur, comme on en donne à la personne la plus sublime que l'on croise, on génère de la joie et on guérit notre émotionnel..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire