vendredi 27 janvier 2012

S'ouvrir à la grâce - Jean Marc Mantel


Jean Marc Mantel, psychothérapeute et "'éveilleur" vient de faire paraître son dernier livre, constitué en partie d'échanges qu'il a eu sur son forum. Ci dessous un extrait du livre constitué d'un échange qu'il a eu, avec moi..
JMM fait partie des quelques bons éveilleurs sur le territoire français, je pense..

Vous dites : "par mégarde, on localise la conscience dans le corps". C'est un point clé, n'est-ce pas ? Comment prouver aux rationalistes cette méprise ? Pour eux, la conscience n'est qu'un produit du fonctionnement cérébral. Doit-on chercher du côté des OOBES (Out Of Body Experiences) pour prouver la chose ? Ou bien, à un certain niveau de fusion dans la source, des preuves, du type de la clairvoyance, se présentent-elles spontanément ?

C'est en effet un point clé. La conscience elle-même, libre de projection, se réfléchit dans le corps. Le corps donne alors l'impression d'être le dépositaire de la conscience, alors qu'il n'en est que sa réflexion. Cruelle erreur qui entraîne toutes les conséquences que chacun connaît.
Le désir de prouver peut aussi être abandonné. La rose a-t-elle besoin de demander à tous de humer son parfum ?
Ceci dit, et c'est ce qu'on peut constater à l'heure actuelle, les témoignages innombrables finissent par ébranler les convictions les plus ancrées.
Puisque vous évoquez le sujet, au récent congrès de Martigues sur les NDE (near death experiences = expériences de mort imminente), un professeur de cardiologie, hollandais je crois, a montré comment des êtres enfoncés dans un coma avec un tracé EEG (électro-encéphalogramme) plat, signe de mort clinique pour la médecine actuelle, non seulement sont sortis du coma, mais ont pu raconter la totalité de ce qui s'est passé quand ils étaient comateux, y compris dans la période avec EEG plat. L'effrayant constat qui s'est alors imposé à eux est : "la conscience n'est donc pas localisée dans le cerveau"...
Les meilleures preuves sont finalement votre vécu, votre aptitude à vivre les circonstances changeantes et imprévues dans une tranquillité stable et une joie saine.
La vie est l'instructeur. Elle met en place les circonstances parfaites pour réveiller les endormis, que ce soit par un chant mélodieux ou par des piques douloureuses (Ouais ben ça va là haut, on a compris !!). Elle œuvre à sa manière et avec sa propre intelligence. Toutes les illusions
résiduelles seront donc tôt ou tard nettoyées par ce grand "Kärcher" qu'est la vie, qui brise les mirages et ramène à elle les brebis égarées.

3 commentaires:

  1. Jean-Marc Mantel est un bon pédagogue de la non-dualité,je vais commander son livre,on s'est certainement croisé sans le savoir sur son forum Philippe:-).

    RépondreSupprimer
  2. Oui Jean Marc est vraiment très aidant..
    Son dernier livre est magnifique... pour qui est prêt et sensible à cette approche bien sûr, on ne peut imposer cela à n'importe qui.
    Le livre est préfacée par Nicole Montineri.
    Je n'ai pas encore rencontré physiquement Jean Marc.

    RépondreSupprimer
  3. Moi non plus,je n'ai pas rencontré Jean-Marc physiquement.
    Parmi les disciples de Jean Klein, j'aime bien Eric Baret, particulièrement son recueil d'entretiens "Le sacre du dragon vert".C'est comme Jean-Marc en plus décapant:-)
    Aujourd'hui, j'ai découvert ce site: www.maieutique.org où se trouve une présentation claire et intelligente de l'advaita vedanta par Eric Tolone sur une video en bas de page.
    Tu connais peut-être...
    Joyeuse soirée Philippe et merci pour tes articles !

    RépondreSupprimer