mardi 24 janvier 2012

L'estime de soi - Susanna Mc Mahon


Très important de veiller et renforcer l'estime de soi; c'est la base du bien être, une façon de s'aimer soi-même et une pré-requis pour pouvoir aimer autrui, car on se comporte avec autrui comme on se comporte avec soi-même. C'est aussi cette partie renforcée qui va pouvoir dialoguer-rassurer l'enfant en nous.
Concrètement on peut déjà commencer par se répéter plusieurs fois et souvent la phrase "je suis quelqu'un de bien", cela fait son effet ! (après les coups qu'on se prend), et aussi se faire des ptits clins d'oeil et sourires devant le miroir..
Souvent dans nos sociétés, dans lesquelles il n'y a pas eu de rites d'initiation, notre estime de nous-même est trop faible, d'autant qu'une morale défectueuse nous a enseigné qu'il était plus important de penser à autrui qu'à soi, alors que cela ne fonctionne pas bien si on ne sait pas se nourrir soi-même. L'éducation basée sur le jugement et la comparaison des notes scolaires n'est pas non plus top pour développer l'estime de soi.. et parfois les parents n'ont pas été au top non plus durant notre enfance..
Le manque d'estime de soi entraîne de nombreux troubles, dont la dépression et aussi le fait de se laisser entraîner dans des relations avec des personnes qui consciemment ou non peuvent parfois être manipulatrices, en raison de leurs propres peurs, de leur propre estime de soi trop faible.
La façon dont on se sent soi-même, l'image qu'on a de soi, est une des seule choses que l'on peut choisir. C'est donc un choix que l'on fait (ou pas) de renforcer quotidiennement son estime de soi, c'est un processus à continuer toute la vie, on ne met pas de côté un stock d'estime de soi, mais on cultive le processus au long de la vie. Les personnes qui ont une bonne estime d'eux, ont un rayonnement doux et apaisant, un amour-force, elles sont tolérantes, se pardonnent à elle-même et aux autres.
On dit aussi que ce n'est qu'un moi fort, avec une bonne estime de soi, qui va pouvoir s'ouvrir au supra-personnel... normal si on a plein de peurs et si on n'a pas confiance en soi, comment s'ouvrir...
"D'abord parfaitement normal avant d'envisager quoi que ce soit de supranormal", comme disait l'autre..
Tout ceci va faciliter la venue de la paix qui dépasse l'entendement, ce que Susanna, Walter O'Connell et Alfred Adler appellent "l'euphorie naturelle".
Je vous laisse avec quelques extraits du dernier chapitre sur ce thème:
"L'euphorie naturelle est l'aboutissement de l'estime de soi et de l'intégration sociale. Elle naît en vous quand vous vous sentez en relation avec tout l'univers, quand vous vous sentez partie intégrante du cosmos. Vous atteignez cet état quand vous êtes pleinement conscient de la beauté de vote nature profonde (Dieu en vous) et de celle des hommes en général et du monde tout entier (Dieu autour de vous). Cette évidence peut vous aveugler brusquement et spontanément, n'importe où, n'importe quand, lorsque vous plantez là votre moi faible une fois pour toutes, et que vous vous ouvrez aux miracles visibles autour de vous. La plupart des enfants connaissent des états d'euphorie naturelle car ils sont plus facilement en état de grâce. L'euphorie naturelle vous échappera tant que vous serez tourné vers le passé ou l'avenir. Elle ne peut se manifester que si vous vivez pleinement l'instant présent. C'est un déclic qui se produit indépendamment de notre volonté directe, et se dérobe à nos efforts. Ce n'est pas un but à conquérir, c'est un don de Dieu. 
La façon la plus sûre d'y parvenir, c'est de pratiquer l'estime de soi-même et l'intégration sociale. Nous restons ouvert à ce sentiment sublime en nous acceptant tels que nous sommes, dans toute notre humanité, en nous détachant de nos besoin névrotiques et de nos folies, en nous émerveillant devant nous-mêmes et les autres, et en vivant l'instant présent sans jugement ni critique."
(Sasuanna Mc Mahon, Le psy de poche, édition Marabout, 5,90€)
Allez, soyons tous bons avec nous-même, c'est comme ça qu'on réussira à s'aimer les uns les autres, balayant les peurs !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire