jeudi 20 octobre 2011

La lumière descend, les ombres remontent, une opportunité pour embrasser notre Liberté !




Depuis plusieurs mois et allant en s'amplifiant maintenant, la Lumière vibrale descend sur la terre, augmentant le niveau vibratoire... pour celui qui a transmuté une bonne part de ses blessures et qui sait s'ouvrir pour accueillir, c'est tout bénéfice, mais pour ceux qui ne savent pas, cela crée des remous, des agitations émotionnelles et mentales..
Le mieux est d'apprendre à trouver votre centre, votre âme, c'est le centre du cyclone, immuable, non impacté par quoi que ce soit... comprenez que votre âme a déjà vécu 500 vies, donc ce qui se passe l'amuse ou l'intéresse, elle vient expérimenter, elle peut à tout moment retrouver son statut de spectatrice, de témoin, non identifiée, et lumineuse, dans la béatitude et légère et joyeuse... ce centre c'est vous, c'est votre être profond... il faut oser rappeler encore et encore et encore, si vous n'êtes pas bien ce n'est pas à cause de telle ou telle chose, tel ou tel évènement, mais, de façon pragmatique, par ce que vous flottez à la périphérie de votre être..cherchez à se nourrir de quelque chose (d'une situation, d'une rencontre, de quelqu'un) n'est pas très prudent ni très malin (cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas apprécier ce qui est offert dans la dualité et que l'autre n'apporte rien !). Profondément en vous, c'est déjà limpide et paisible, dès maintenant, et sans conditions ! c'est tellement simple, trop simple... ce centre n'a pas à être crée, il est déjà là, c'est vous-même...vous vous confondez avec vos véhicules d'expressions inférieurs, ce ne sont que des véhicules: le corps c'est pas vous, ni vos pensées, ni vos émotions... vous êtes plus dans la conscience témoin de cela, mais en réalité vous êtes tous les niveaux à la fois, (et c'est même encore plus grotesque car vous êtes le tout, ainsi si vous pleurez la disparition de quelqu'un c'est votre propre disparition que vous pleurez).
L'essentiel est de trouver votre centre, restez tranquille, si vous pouvez agir, agissez, sinon simplement témoin et accepter ce qui est... si il y a tensions, pression (et dé-pression) c'est qu'il y a refus, refus de ce qui est, saisi, séparation, peurs, avidité, c'est mental et émotionnel... pratiquez la respiration des souffles là dessus (voir le deuxième lien ci dessous), et surtout, simplement en se détendant, retrouver petit à petit qui vous êtes, ce regard neutre et bienveillant... le regard qui regarde une éventuelle souffrance est libre de la souffrance... fondamentalement vous êtes accueil, écoute de ce qui survient dans votre champ de conscience, et cet acceuil, ce regard est libre de la souffrance... vous êtes contenant et le contenant est libre du contenu... restez présent à vous même (ainsi petit à petit la réalisation de votre centre va croître) et acceptez avec bonne volonté ce qui se présente, embrassant la vie comme elle vient, sans bloquer ni saisir...
Aussi bien dans 10 heures vous ne serez plus sur terre, pourquoi donc se prendre la tête !!
Ici c'est un passage, des ptits stages, c'est tout...
Ce connaître soi-même c'est réaliser qu'on est très bien comme on est.. je ne parle pas là de lavabo qui fuit, de la chaudière qui ne chauffe plus, et des 1000 choses qui viennent nous turlupiner tous les jours... non pas les conditions de vie (problématiques pour beaucoup), mais la vie (un grand oui change tout)
Ceci n'est pas une élucubration mystique, c'est du pragmatique à 200%, c'est la seule façon d'être heureux.. la vérité c'est ce qui fontionne..
J'espère que ces ptits enseignements aident un peu ;-)
Deux autres articles que j'avais publié sur ce sujet:
- approche générale: http://advaita22.blogspot.com/2011/01/un-therapeute-liberateur-dans-le-sud-de.html
- renforcer la stabilité émotionnelle par le 2ième chakra: http://advaita22.blogspot.com/2011/07/guerir-sa-douleur-thich-nhat-hanh.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire