mardi 8 mai 2012

"Vous êtes nourri de votre amour"

Le Fou va-t-il atterrir (enfin amerrir) ?

Encore quelques extraits de "Le Seul Désir" Eric Baret.... toujours cette croyance que l'on va se trouver dans un projet, ou dans une relation...que enfin demain je serai heureux... quand ceci, quand cela... hum.....comme il dit, "vous serez mort avant", lol
En ce qui me concerne et mes brillantes expériences (smile):
"Quand j'aurai une très belle femme"... déjà essayé plusieurs fois => perdu,
"Quand j'aurai une très belle voiture"... déjà essayé => perdu,
"Quand j'aurai une très belle maison et habiterai au bord de la mer"... déjà => perdu...
"Quand ceci, quand cela"..."Ras le bol"... (smile)
Comme dit Mooji, "vous avez le choix d'être heureux maintenant ou dans un an, que choisissez vous ?"

Eric Baret, Le seul désir, édition Almora:
"Me rendre compte que j'avais inversé les priorités. Je cherchais à recevoir, à être aimé, à être compris, alors que j'ai besoin de donner, d'aimer, de comprendre. Ma tranquillité, ma sécurité, c'est cela. Je ne demande plus rien. Je ne demande plus à être compris, je comprends. Je ne demande plus à être aimé, j'aime. Je ne demande plus à être respecté, je respecte. Là je trouve mon autonomie. Mais tant qu'il y a en moi la moindre velléité de vouloir être aimé, de vouloir recevoir, je ne suis plus dans mon honnêteté essentielle et cela me fait souffrir. C'est cette prétention qui me fait souffrir. Parce que ce qui rend profondément heureux, c'est de donner, non de recevoir.
Ce qui rend heureux, c'est d'aimer. Quand vous aimez profondément quelqu'un, qu'il vous aime ou non ne vous importe pas. Vous êtes nourri de votre amour. Dans cet amour, vous trouvez ce qui est essentiel, cette disponibilité. C'est cela, pressentir l'essentiel. Personne ne peut me le donner, me le transmettre. Je ne peux l'apprendre nulle part. C'est toujours disponible, sauf quand je prétends avoir besoin de quoi que ce soit. C'est un cadeau que je me refuse constamment. quand je dis: "J'ai besoin de ça", je refuse toute la richesse du monde.
Je n'ai besoin de rien. J'ai besoin de ce qui est là, maintenant; tout le reste n'est que fantasme"

6 commentaires:

  1. Ce qui me semble incroyable, c'est que c'est précisément quand tu réussis (parfois) à atteindre ce point d'équilibre que tu évoques, (où tu n'attends plus rien en particulier, ce qui est en effet le commencement du bonheur et de la liberté intérieure), que, précisément, l'Univers te répond, te donne et te porte... C'est un phénomène assez incroyable...
    PS: au fait, dis-donc Philippe! Combien d'avatarettes as-tu séduit dans ta Maserati à Perros-Guirec;-) (Bon, d'accord...je m'excuse! c'est pas très malin ce que je viens d'écrire!)
    Amitiés
    Marine

    RépondreSupprimer
  2. En effet, il a souvent été dit que l'Univers te donne quand tu ne demandes plus... et quand tu t'accroches trop il te reprend... car la terre semble un terrain d'expérience pour développer sagesse et amour inconditionnel...
    Et pour répondre à la deuxième partie, je suis plutôt branché voitures Allemandes et Bleues (c'est Eric Baret qui semble plutôt sur de l'Italienne Rouge, lol) (pour moi idéalement Porsche ancienne cabriolet ou à la rigueur BM cabrio !).. et j'ai eu la chance de croiser dans ma vie des avatarettes fantastiques, mais cela a toujours été des feux de paille, peut être parce que je le voulais encore trop !
    Amicalement, Phil

    RépondreSupprimer
  3. Pour les voitures, j'ai pas d'opinion...Pour les avatarettes, par contre... quelle idée saugrenue de les choisir blondes!! ;-)
    A bientôt
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On arrive à la sagesse par erreurs successives..
      Aujourd'hui je ne demande plus rien.
      Amitié, Philippe

      Supprimer
  4. Tu as raison Philippe. Ca me fait penser à un extrait de Conversation avec Dieu de Neale Walsch...Il parle de "Pensée Racine". Si notre Essence profonde est d'aimer, elle est néanmoins aussi créatrice. Je crois en effet qu'il ne s'agit pas demander, mais tout simplement de remercier à l'avance...Peu importe quand, comment, où et qui, mais on affirme et on sait que le meilleur est en route et du coup,j'ai l'impression qu'on le crée. Je suis peut-être un peu naïve, mais l'idée me plait... Et en ce qui concerne ma petite boutade... pardon. Il ne s'agissait que d'une plaisanterie (un peu facile) de brune (Ah...l'éternel féminin! ;-)
    A bientôt
    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lorsque vous contactez l'amour vrai en vous, le non besoin, ce sont les autres qui viennent à vous, car vous rayonnez quelque chose de particulier.
      Le meilleur c'est ce qui est, ce qui arrive..
      Dès que l'on demande trop, on devient misérable.. et on insulte sa véritable nature.
      Sur ce, on peut s'amuser.

      Supprimer