samedi 5 mai 2012

Coup de coeur: "Depression Free, Naturally"


"7 ways to eliminating anxiety, despair, fatigue, and anger from your life."
Ce livre de Joan Mathews est un excellent compagnon à l'ouvrage "The mood cure" de Julia Ross dont j'ai déjà parlé: http://www.blogger.com/blogger.g?blogID=2708790052254267266#editor/target=post;postID=6486254757367331069
Les commentaires sur amazon.com sont très bons et je comprends !
Beaucoup de troubles des émotions sont abordés, avec des réponses, et des statistiques enregistrées notamment dans la clinique de l'auteure.
Le fait que ce savoir ne soit pas diffusé semble être bien dommage! évidemment la médecine orthomoléculaire, basée sur l'utilisation de nutriments naturels (donc non brevetables) ne rapporte pas autant aux labos...
Il faut vraiment avoir essayé pour croire à quel point cela peut être efficace.
Je fais juste une petite traduction du début, par exemple sur les acides aminés, je reviendrai sur ce thème.
"Le rôle des acides aminés dans notre bien-être.
 Les années 80 ont amené une autre explosion de savoir très excitants sur la connaissance des nutriments. Grâce aux chercheurs comme Eric Braverman et Richard Wurtman, médecins, les acides aminés sont apparus comme un outil puissant pour la psychiatrie car ils se transforment en les neurotransmetteurs de notre cerveau. Ces neurotransmetteurs créent le langage chimique de notre cerveau, lui permettant de fonctionner, d'avoir de la mémoire, des émotions, contrôler la dépression, produire le sommeil, et créer de l'énergie, de l'excitation et toutes les formes de réponses humaines.
Je sais que cela peut paraître un peu complexe, mais il est important de comprendre toute l'implication de cette déclaration. Ces substances naturelles (acides aminés) créent un fonctionnement sain et le bien-être. Et aujourd'hui, dans bien des cas, le niveau de ces substances dans notre corps peut être mesuré par des tests de labo et corrigé si nécessaire. 
L'impact de la recherche sur les acides aminés dans la psychiatrie devrait être monumental. Mais, une fois encore, ils ont la malchance d'être crée par la nature, pas par l'homme; les entreprises pharmaceutiques ne peuvent pas les breveter ni les vendre à des prix exorbitants. Donc il y a peu de retour financier pour que des chercheurs qui essaient de percer le secret des acides aminés.
De nos jours, les moyens sont concentrés sur la création de drogues artificielles qui miment le rôle des acides aminés. Pour les personnes qui sont déprimées en raison d'un niveau trop faible de sérotonine, la course vers l'artificiel duplique le rôle de l'acide aminé tryptophane (qui se convertit en sérotonine), ce qui a résulté dans de nombreux antidépresseurs de type IRS (Inhibiteur de Recapture de Sérotonine) qui n'arrivent pas à augmenter le niveau de sérotonine mais jouent avec dans le cerveau."

Le tableau ci dessous donne un exemple des résultats obtenus par l'auteure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire