dimanche 13 mai 2012

Amour vrai = donner



Au moment où les énergies de romance arrivent.. un petit rappel..
Tout ceci ne concerne que très peu de monde aujourd'hui, peut être plus dans 200 ans...

"L'amour est sans conditions, sans demandes. Aimer quelqu'un, c'est donner, ce n'est pas demander. Mais l'égo ne peut pas vivre cet amour; il a besoin de demander, d'exiger, d'avoir droit... alors bien sûr il y a confusion"
"Un ego ne peut pas dire "oui". Dans le oui, il n'y a pas de place pour la sécurité. Dans un oui, il n'y a que vacuité, ouverture, acceptation"
(Extrait Eric Baret, Le seul désir, édition Almora).

2 commentaires:

  1. Quand on a affaire à un vampire émotionnel et/ou énergétique, si gentil, si mignon paraisse-t-il, alors là il faut savoir dire non à ce genre de souffrance inutile, quand même!
    Donner sans conditions, c'est parfois, pas toujours certes, c'est parfois se faire bouffer (j'y vais avec des pincettes). Et pour s'en sortir dans ce genre de cas, ce pauvre ego bien mal famé est aussi parfois bien utile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, vous faites bien de préciser, il faut savoir placer des barrières aimantes (anglais "loving bonderies") pour se protéger en cas de vampirisme/ chantage émotionnel. Joel Kramer et Diana Alstad ont bien expliqué ce point dans leurs ouvrages, en dénonçant le mythe de l'amour inconditionnel.
      Ici quand on dit que l'amour vrai est un don/partage, on se place au niveau de l'intention initiale qui d'ailleurs est sans direction vers une personne particulière... cet amour est sans direction, vous avez fait une transformation énergétique en vous, et vous aimez déjà à la base... ensuite, vous rencontrez quelqu'un, il y a résonance ou pas résonance.. évidemment, si cette personne vous pourrit la vie, vous ne restez pas avec... on peut certainement le sentir dès le départ, si on écoute son corps..
      L'intention de donner/partager (amour vrai) veut surtout dire qu'on évite de se placer dans une situation de demande (aime moi car je suis mal).. on a fait un travail de transformation de l'être (si il était nécessaire), on a changé ses énergies, on est devenu un "loving adult" qui tire sa joie de sa connexion (avec son enfant intérieur, avec le plan spirituel) et non pas de l'autre (relation codépendente)... Cet amour, on se le donne à soi (i.e. par exemple à son enfant intérieur, son émotionnel)... on devient un bon parent pour soi, donc on met des barrières aimantes, lorsqu'un comportement d'autrui non semble non conforme à nos valeurs (si nécessaire on se connecte à nos guides, notre partie de Sagesse pour savoir).
      Malheureusement, certains sont devenus dépendants de la personne vampire/ maitre chanteur et on du mal à décrocher.
      Amicalement, Phil

      Supprimer