jeudi 8 décembre 2011

Le Maître Caché - Du moi au Soi - Christine Townend et Vimala Thakar


Je viens de parcourir ce petit livre sur Vimala Thakar par une personne qui l'a côtoyé (Christine Townend).
Le livre intéressera les personnes qui se demandent sérieusement ce que c'est que l'on appelle Eveil, dans la tradition vedantique indienne..
Globalement, il me semble que la façon de parler de tout ça, de l'éveil, devrait évoluer pour devenir plus fun, plus accessible, plus humaine quelque part, en tout cas plus accrocheuse..
Comme l'a dit Osho (voir l'article ici: http://advaita22.blogspot.com/2011/08/great-zen-master-ta-hui-part-3-4-and-5.html), la dimension d'éveil peut aussi être vu de façon plus poétique, là où le Vedanta est quelque peu philosophique, voir même mathématique comme la majorité du corpus sanskrit indien et donc aussi du bouddhisme... sachant qu'une bonne partie de la spiritualité actuelle (le néo-advaïta, ou des personnes comme Eckart Tolle, et le bouddhisme) est basé sur cet héritage sanscrit... cela limite beaucoup à mon sens la diffusion de la spiritualité... en effet, allez donc aborder quelqu'un dans la rue en lui disant que son manque de bonheur vient du fait qu'il n'a pas reconnu qu'il est Conscience, et qu'il se trompe en croyant qu'il est le corps...franchement ce n'est pas très excitant comme discours, et de plus à la limite du dangereux car cela provoque, si c'est suivi à la lettre, une déstructuration de la personnalité, une perte des repères, qui sur une base psychologique blessée, peut créer une instabilité mentale, le contraire de ce que l'on recherche.
C'est pourquoi, je crois, la spiritualité qui vient, sera différente du corpus sanscrit beaucoup trop focalisé sur une approche philosophique.... allons plus vers la poésie, et repartons de l'humain, en découvrant, peu à peu, des dimensions plus vastes, et surtout une interconnexion de notre individualité (bien réelle), avec le reste de l'univers... certainement une voie chamanique, une voie Celte...
Pour revenir au sujet du jour, cette formulation conditionnée par une tradition védantique, on y retrouvera avec intérêt des repères du chemin initiatique, avec par exemple, un chemin en 3 étapes..
Une première étape, provoquée, de façon volontaire, par la personnalité humaine... une sorte de stabilisation du mental et de l'émotionnel, par l'observation sans choix de ces contenus... pour qui a déjà vécu des satoris, le simple rappel de la situation d'observateur de la conscience suffit parfois à provoquer à nouveau un satori, mettant fin à des mois d'égarement dans l'identification aux contenus mentaux et émotionnels... instantanément une liberté oubliée se dévoile... certains s'arrêtent là pour faire commerce de leur savoir..
J'ai déjà parlé d'une façon de procéder, au travers d'une explication d'Osho, voir ici: http://advaita22.blogspot.com/2011/06/les-4-etapes-pour-realiser-leveil-le.html
La deuxième étape, survient quand elle doit survenir, on ne peut la provoquer, simplement favoriser sa venue par l'étape précédente, l'accueil de ce qui est, et la non-attente... cette étape, déjà moins commune, se signale par la venu d'un Silence plein qui comble toute attente, Silence non provoqué, transcendant, qui n'est autre que le langage de notre Âme. J'ai explicité ce point par l'entremise du témoignage d'une mère de famille, Yolande: http://advaita22.blogspot.com/2011/07/coup-de-coeur-2011-le-silence-guerit.html
La troisième étape fait suite naturellement à la seconde. On y réalise alors que le centre silencieux rencontré à l'étape précédente n'est autre que le centre de l'univers, qu'on le retrouve partout; c'est l'Unité qui est réalisée alors. On a déjà illustré ce point ici: http://advaita22.blogspot.com/2011/08/le-zen-son-histoire-ses-enseignements.html

Je partage maintenant quelques extraits du livre dont il est question aujourd'hui. Ce sont parfois des mots de l'auteure Christine, et parfois de Vimala Thakar.
"J'ai commencé à comprendre que la réalisation n'est pas une manne mystérieuse tombant du ciel sur quelques privilégiés, mais une composante du processus évolutif humain. Un nombre sans cesse croissant le vivront au cours du nouveau millénaire."
"Il y a trois étapes. Premièrement, vous observez, vous vous observez. En fait c'est l'esprit qui observe l'esprit. Ensuite cette observation, cette observation de soi, fera place à un état de non action de l'égo. Les pensées disparaîtront et vous entrerez dans le Silence. Dans l'état de Silence, de nombreuses Energies sont activées. L'Energie vitale sera perçue. C'est un processus progressif, comme le vieillissement, et la différence entre ces étapes n'est pas très prononcée".
Le passage suivant confirme la survivance des défunts pour la culture védantique:
"La mort du corps ne signifie pas la destruction des vibrations qui flottaient dans l'éther. Elles demeurent. Les vasana prédominantes, fondamentales, les pensées fondamentales demeurent."
Pourquoi l'éveil et la sortie du cycle peut être obtenu:
"Si vous faites du silence, cette relaxation intérieure inconditionnelle, votre demeure, et si la conscience est là dans le vide et réagit toutes les fois que c'est nécessaire sans se créer de nouveaux attachements, de nouvelles chaînes, alors il ne reste rien qui puisse renaître. C'est pourquoi, dit-on, la personne qui vit dans l'état de méditation met un terme au cycle de la naissance et de la mort."
"L'âme, la psyché, la conscience, pouvait soit s'identifier au mouvement des pensées, à l'animation de la vie matérielle - être attirée vers ce monde coloré des phénomènes, soit "s'éveiller", se connaître telle qu'elle était, un pur champ magnétique réflecteur de la forme. J'ai vu que j'étais cette Âme et non pas Christine"
"Je savais que cette Energie était omniprésente, éternelle, et infinie. C'était un Amour indivis"
 Le passage suivant illustre la différence d'approche entre thérapie et éveil (vaste sujet n'est ce pas !!)
"Le contenu de la mémoire ne peut pas être changé" (bon là c'est caricatural).
"Existe-t-il une autre solution ? "Oui, il y en a une. C'est de permettre au contenu tout entier, le système sensoriel, le système verbal - au flux tout entier, de se détendre complètement, et d'entrer dans la non-action. On ne lui demande pas de changer. On ne lui demande pas d'acquérir quoi que ce soit."
"J'explore un autre mode de vie où il n'y aura aucun désir de s'échapper, où la vie sera affronté comme elle se présente, sans rien rejeter, sans fuir quoi que ce soit. Vous n'êtes pas là pour changer la vie, vous vous contentez de percevoir".
"Jour après jour, vous voyez la répétition de certaines pensées, de certains désirs". "La répétition mécanique n' a pas le caractère radieux, chaleureux de la vie. 
Le contenu a été vu et de ce fait ses mouvements sont suspendus. Tout a été vu, vous n'intervenez pas, vous ne touchez à rien. De ce fait, il y a cessation, discontinuité, et un merveilleux silence apparaît. C'est un merveilleux état de silence. C'est l'état de votre complétude"
On pourrait continuer ainsi avec d'autres extraits de qualité, mais l'essentiel a été dit ci dessus, se reporter au livre pour les passionnés de l'éveil ;-) 
Non, je ne suis pas ironique... simplement c'est peut être à mon sens à reformuler de façon plus légère, sans ce côté solennel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire