jeudi 8 décembre 2011

La revue 3ième millénaire


De retour en Bretagne depuis Paris, j'ai feuilleté le dernier numéro de la revue "3ième millénaire", une revue de qualité, que je n'avais pas acheté depuis longtemps.
J'ai quelques anciens numéros, que j'ai souvent eu du mal à lire..mais les couvertures sont magnifiques... la revue n'est qu'une redite sans fin des thèses du néo-advaita, à savoir que la conscience est impersonnelle et que la personnalité est illusoire.
Tiens justement, quel est le thème exceptionnel de ce numéro 101 de l'automne 2011 ? Je vous le donne en mille "De la personne à l'Impersonnel"... voilà qui est original... remarquez sur le millier de revues en vente dans le point presse de la gare Montparnasse, c'est sûr c'est bien la seule qui va vous dire que vous n'existez pas... l'arnaque un peu, vous payez 7,50€ pour vous voir dire que vous êtes une illusion..;y a plus de respect moi j'vous l'dit !
Enfin, j'ai fait l'effort de tout parcourir rapidement... et pour moi c'est toujours pareil: sur la base d'une expérience spirituelle, les auteurs la formule selon un conditionnement qui est celui du vedanta telle qu'exposé dans les upanishads, qui sont des textes sacrés de l'Inde, à savoir que le sentiment d'être le corps séparé des autres corps est illusoire... soit.... mais là répété, page après page, livre après livre, cela devient un peu nauséeu, franchement qui cela peut il intéresser avec une telle formulation, à part peut être ceux qui sont un peu dépressifs (on peut comprendre dans le monde actuel) et cherchent une échappatoire.... malheureusement pour retomber ici dans une formulation mentale, un système abstrait et mathématique.. et finir encore plus déprimé...
Le premier article remonte un peu le niveau de la revue, article de Jeff Foster, assez hilarant quand vous avez 25 ans de recul par rapport à tout ça, qui explique qu'il n'enseigne plus la non dualité stricte, mais qu'il admet maintenant qu'il existe une personnalité ! voilà qui est excellent assurément... un début de sortie du dogme de l'advaïta qui professe l'inexistance de la personnalité... peut être qu'au prochain numéro on apprendra que nous avons finalement un corps physique... c'est 2012 qui arrive et la Compréhension..
Le seul article qui m'a touché est celui d'un certain Premananda, qui a connu Osho et Poonja. Dans cet article je trouve une formulation non mentale de la dimension d'éveil, avec son caractère profondément vibratoire et expérientiel... ceci est souvent transmis par des rencontres ! quelques extraits dudit article:
"Je dirais que le plus utile, lorsque les gens veulent se réaliser, est que leur coeur soit ouvert. En fait, le coeur s'ouvre envers l'existence. J'ai passé 5 ans à côté de Poonja en assistant au satsang quotidien. Il y a eu plusieurs périodes où presque chaque jour, peut être deux personnes ressentaient des ouvertures énergétiques que nous appelions des éveils. Ces derniers se produisaient très souvent en sa présence. De temps en temps, quelqu'un venait s'assoir en face de lui, il s'instaurait un dialogue entre eux, et à ce moment là, la personne explosait énergétiquement. L'effet de cette explosion touchait également d'autres personnes dans la salle. Parfois cela se transformait en grande partie de rire. Vers la fin de sa vie, lorsqu'il avait 85 ans, Papaji en est venu à une certaine compréhension qui lui a fait dire à quelqu'un "je réalise que la seule chose qui compte est d'amener mon corps à ces réunions. Lorsque je m'assoie, si quelqu'un est prêt, quelque chose va se produire sur le plan énergétique."
Je pense que l'ouverture du coeur est une préparation, et que au bout du compte nous devons ouvrir les chakras du haut.
En observant les gens sur une période assez longue, je vois leurs structures psychologiques et qu'il est presque impossible pour eux de pas s'y accrocher. Ils connaissent des ouvertures et de superbes expériences, mais ne parviennent pas à dire au revoir à ces structures qui reviennent régulièrement.
Tout ce que nous pouvons faire c'est d'être conscients, suffisamment conscients et très honnêtes. Puis un beau jour, et cela peut arriver n'importe où, sans raison apparente, tout se dissout et il n'y a plus de retour en arrière.
Ces expériences spirituelles sont en fait ce que nous sommes. C'est la vie quotidienne qui est une expérience et ce, bien que nous nous y identifions."
Ce dernier point est peut être juste mais est il besoin de le formuler ?


4 commentaires:

  1. que penses tu de cet article de Nicole Montineri: http://www.laconscience-espace.com/textes/FR/sujetultime.html

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que cet article est juste..
    Mais vraiment c'est exprimé avec la façon bien particulière de parler de la culture sanscrite, qui est une sorte de culture quasi-mathématique... Les soufis diraient la même chose de façon plus poétique... dans la culture zen ce serait beaucoup plus dépouillé.
    Dans ce texte il y a une intellectualisation importante, qui ne sert peut être pas à grand chose et qui est assez peu existentielle... qu'allez vous faire de cette approche le matin au lever du lit...? le zen originel est d'avantage existentiel... une fois vu la vacuité lumineuse, on continue sa vie comme si de rien n'était, porter de l'eau, couper du bois, et il n'est pas besoin de parler de tout ça..vous êtes conscience car vous êtes une âme qui expérimente dans un corps.. partant de là, accueillez ce qui survient avec bienveillance, ayez des préférences, faites des choix en écoutant votre coeur, soyez sympa avec votre voisin... vivre l'incarnation de façon cool et enthousiaste, plutôt que d'aspirer à réaliser la conscience, ce qui au mieux va vous désancrer, au pire vous plonger dans une illusion dissociative. Après bien sûr, on peut se prendre des petits moments dans la journée pour se plonger dans le Silence, cela fait partie d'une hygiène de vie, mais se donner comme but de réaliser ce qu'il y a dans ce texte...c'est risquer d'être bien malheureux..
    Amitié,
    Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Connais tu des exercices d'ancrage?

    Merci pour ta réponse!

    bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Pour l'encrage, tous les mouvements de rotation du bassin qui vont donc activer la chakra de base.. moi je fais de la danse zumba 2 fois par semaine..
    Sinon on s'ancre quand on marche sur son chemin de vie, quand on se rappelle ce qu'on est venu faire et qu'on a enfin la chance de commencer à pouvoir le faire..ne pas vivre seul si possible..
    Les énergies fortes depuis quelques années ont tendances à désancrer, ainsi que tous les chocs émotionnels... il faut aussi prendre le chemin de vivre et d'écouter ses émotions (un peu douloureux au départ)..

    RépondreSupprimer