dimanche 31 juillet 2011

Amour faux, amour vrai - Aime toi et regarde - Osho

Je traduis quelques passage de "Osho: love, freedom, aloneness. The koan of relationships. Edition St Martin's Griffin"
C'est beauuuuu ;-))  c'est clair...
C'est ici une des bases de la vrai spiritualité: pas d'attente, oui à ce qui est, et s'aimer soi-même !
Dès qu'on cherche à se nourrir d'une situation, d'une relation, de quelqu'un, la vie devient très compliquée..


L'amour qui peut devenir un contact avec la vérité provient du contact avec votre conscience, pas de votre corps, mais les personnes ne connaissent pas leur conscience, et le malentendu continue encore et encore: leur envie corporelle est prise pour de l'amour.
Très peu de personnes sur cette terre ont connu l'amour. ce sont les gens qui sont devenus très silencieux et en paix... et depuis ce silence et de cette paix ils entrent en contact avec leur être profond, leur âme.
Une fois que vous êtes en contact avec votre âme, votre amour devient non pas une relation mais comme votre ombre. Où que vous alliez, avec qui que vous soyez, vous êtes amour.
L'avidité ne fait que vouloir et ne donne jamais, et l'amour ne sait que donner et ne demande rien en retour.
L'amour n'oblige jamais. Au contraire, lorsque quelqu'un reçoit votre amour, vous vous sentez obligé. L'amour est reconnaissant d'avoir été reçu.
L'amour n'attend jamais d'être récompensé, même pas d'être remercié. Si le remerciement vient de l'autre côté, l'amour est toujours surpris - c'est une plaisante surprise, car il n'y avait pas d'attente.
Vous ne pouvez pas frustrer l'amour réel car il n'y avait pas d'attentes à l'origine. Et vous ne pouvez pas combler l'amour faux car il est tellement basé sur des attentes que quoi que vous fassiez ce ne sera jamais assez.
Lorsque vous n'êtes pas attaché à votre amoureux, l'amour atteint son sommet. Dès que vous vous attaché vous commencez à chuter. L'attachement est une forme de gravitation, le non attachement et la grâce. L'amour faux est un autre non pour l'attachement; l'amour vrai est très détaché.
Aime toi toi-même et regarde: Bouddha (tiré du Dhammapada)
Aucun état, aucune église n'a jamais voulu que vous ayez une âme forte, car une personne avec de l'énergie spirituelle risque de se rebeller. 
L'amour vous rend rebelle, révolutionnaire. L'amour vous donne des ailes pour monter haut.
Un humain qui s'aime réalise qu'il n'y a pas d'égo en lui. C'est en aimant les autres, sans s'aimer soi-même, en essayant d'aimer les autres, que l'égo surgit.
Un humain qui s'aime, se respecte, et respecte les autres également.
S'aimer soi-même est extatique. Petit à petit les ondulations atteignent de plus en plus loin. Vous aimez les autres gens, vous commencez à aimer les animaux, oiseaux, arbres, pierres. Vous pouvez remplir tout l'univers avec votre amour. Une simple personne est suffisante pour remplir tout l'univers avec de l'amour, une simple ondulation peut remplir tout un lac d'ondulation - une petite ondulation.
Je vous dis de vous aimez vous-même d'abord. cela n'a rien à voir avec l'ego. En fait, l'amour est une telle lumière que les ténèbres de l'ego ne peuvent exister avec. Si vous aimez les autres d'abord, si votre amour est focalisé sur les autres, vous allez vivre dans les ténèbres. Tourner votre lumière vers vous-même d'abord, devenez une lumière vous-même. Laissez la lumière dissiper votre ombre, vos faiblesse intérieures. Laissez l'amour vous faire de vous une force très puissante, une force spirituelle.
Personne ne se trouve assez valable, personne ne se pense comme une création de Dieu. L'humanité a vécu sous un sombre, sombre nuage d'auto-condamnation.
Si vous vous condamnez vous-même, comment pouvez vous célébrer l'existence ?
Si vous ne pouvez pas célébrer l'existence en vous, vous allez devenir incapable de célébrer l'existence chez les autres, ce sera impossible.
C'est pourquoi les gens sont de tels chercheurs de défauts. Ils  trouvent des défauts en eux, comment peuvent ils éviter de trouver des défauts chez les autres.
Le bouddha dit "aime toi-toi-même"... ceci peut devenir la fondation d'une transformation radicale.
Le jour où vous pourrez vous considérez vous-même comme digne et aimé par l'existence - sera un jour de grande bénédiction.
Et une personne qui s'aime elle-même peut facilement devenir méditative, car la méditation signifie être avec soi-même. si vous vous détestez, comment pouvez vous être avec vous-même ?.
Et la méditation c'est apprécier sa magnifique solitude, se célébrer. Seul un humain qui s'aime peut méditer; sinon vous êtes tout le temps en train de vous échapper, de vous éviter.
C'est pourquoi les gens cherchent tout le temps de la compagnie, Ils ne peuvent pas être avec eux-même.
Aime toi toi-même dit le Bouddha et ensuite il dit immédiatement "regarde". Ceci est la méditation. Mais le premier point est de s'aimer et après de regarder. Si vous ne vous aimez pas et vous commencez à regarder, vous aurez l'impression de vous suicider. Beaucoup de bouddhistes ont l'impression de mettre fin à leur jour car ils ne font pas attention à la première partie du sutra. Ils sautent immédiatement à la seconde partie: "observez vous". En fait, je ne suis jamais tombé sur un seul commentaire du Dhammapada qui a fait attention à cette première partie "aime toi toi-même".
Un jour j'étais avec un moine bouddhiste, Jadish Kasyap. Il était un homme bon. Nous parlions du Dhammapada et nous sommes arrivés à ce sutra, et il a commencé à parler de l'attitude de témoin, comme si il n'avait pas lu du tout la première partie. Je n'avais jamais pensé que "aime toi toi-même" était la première partie de la méditation, dit-il.
Et ceci est le cas de millions de bouddhistes et de néo-bouddhistes partout dans le monde. Personne ne pense que s'aimer soi-même doit être la fondation de se connaître soi-même, de s'observer. Par s'aimer soi-même on entend s'accepter.

En vous aimant vous-même, vous aurez détruit beaucoup de ce que la société a implanté en vous.
Le second pas: regardez, juste écoutez: tout. En marchant regardez votre marche, en mangeant, regardez, en vous douchant, regardez l'eau, la fraîcheur, regardez tout tout le temps.
Un moment viendra où vous pourrez même regarder votre sommeil. Maintenant votre corps est réveillé mais vous êtes endormi. Alors votre corps sera endormi mais vous serez éveillé.
L'âme s'élève de plus en plus haut. Lorsque vous devenez d'avantage conscient, vous commencez à avoir des ailes, alors tout le ciel est à vous.
L'humain est une rencontre de la terre et du ciel, du corps et de l'âme.

Bravo Osho ! clap, clap, clap !   A suivre....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire