vendredi 18 novembre 2011

Les frasques des Gourous (suite)

On me demande de parler de certaines choses, alors... même si c'est pas facile, peut être je vais commencer...sur la pointe des pieds...
Vu que j'ai des mémoires de mes vies antérieures au Tibet, je suis parfois désolé quand je vois ce que devient parfois la voie tibétaine en occident...
En 1998, j'ai eu la chance de participer à une retraite de bon niveau sur le dzogchen avec Lopon Tenzin Namdak (la 5ième école au tibet: yungdrung bön). A la fin de la retraite, une très belle femme (genre blonde bimbo de 25 ans) vient me voir et (non, non, hélas, ce n'était pas pour une proposition !!!)  spontanément se met à me parler et me dit, "surtout n'allez pas voir le lama Sogyal Rinpoche car il a essayé de coucher avec moi"...
Bref, je ne sais pas pourquoi elle est venu me dire ça à moi... mais j'ai bien senti sa détresse...
C'est vraiment dégueulasse !!
Par la suite, j'ai rencontré d'autres personnes qui m'ont fait allusion à ce "léger problème."
Vous trouverez dans le lien ci dessous un compte rendu se retraite avec ce rinpoche... c'est à chacun de se faire son opinion...
http://bouddhanar.blogspot.com/2011/11/sogyal-rinpoche.html
Bref mon conseil est de vraiment rester lucide par rapport à qui vous vous ouvrez, à qui vous faite confiance.. je pense que quand vous êtes dans le juste, vous restez ultra-simple, et vous ne tolérez que très peu de vénération, et certains sont prêts à faire gober n'importe quoi, car le niveau spirituel des masses (mêmes intéressées par le spirituel) est super-bas, donc c'est facile pour eux de vous abuser..
Déjà du temps de la splendeur du Tibet, il y avait peu de lama authentiques, avec un vrai niveau de réalisation; par contre des clowns ça oui, il y en a, et des obsédés aussi... c'est déjà pas simple de savoir quoi faire pour avancer spirituellement, alors si en plus il y a des loups et des louves partout....enfin, si on gardait notre intuition et notre bon sens, ceci n'arriverait pas comme ça !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire