lundi 25 juin 2012

Relations codépendentes

C'est fatiguant à la longue de demander et d'attendre de l'amour des autres, vous ne trouvez pas ?...
Et voilà une petite traduction sur les relations codépendantes... issu du livre "Healing your aloneness".. d'autres articles plus concrets sur la façon d'établir la communication interne adulte/enfant intérieurs (clef pour accéder à l'indépendance émotionnelle) suivront..
"Lorsque 2 personnes codépendentes se rencontrent - et ceci est inévitable car la plupart des gens sont déconnectés et en conséquence codépendants - ils créent une relation codépendante. Chaque personne dans une relation codépendante est dépendante de l'approbation de l'autre et à d'autres choses (sexe, travail, argent, etc.) ou à une substance. Ils sont tous les deux dépendants de l'amour et de l'approbation de l'autre pour se sentir bien et blâment les autres pour leur propre mal être. Ils essayent chacun de contrôler l'autre de façon ouverte ou cachée pour recevoir l'amour et l'approbation qu'ils veulent. Chacun peut le vouloir d'une façon différente. L'un peut le vouloir sous forme de sexe. L'autre peut le vouloir par du temps passé ensemble. Un autre peut le vouloir en étant pris en charge financièrement. Un autre peut le vouloir en étant pris en charge émotionnellement. Ils essayent chacun de contrôler l'autre par la colère, la gentillesse, et d'autres stratégies ouvertes ou cachées pour obtenir ce qu'ils veulent. La relation peut être remplie de lutte de pouvoir si chacun résiste à être contrôlé. Les luttes de pouvoir ne sont évitées que par la soumission, une autre forme de contrôle.
La plupart d'entre nous entrons dans nos relations avec une faible estime de nous-même, espérant que notre partenaire va nous apporter de bons sentiments intérieurs. Mais ce n'est que quand on s'aime déjà soi-même par une connexion aimante avec notre Enfant intérieur que l'on peut vraiment aimer l'autre en voulant connaître cette personne et en accompagnant sa croissance et son bonheur. Lorsque nous ne nous aimons pas nous même, nous avons peur de la croissance de l'autre. Donc au lieu de l'encourager, nous essayons de la diminuer et de la contrôler. Lorsque l'on ne se connaît pas soi-même et qu'on ne s'aime pas soi-même, nous avons peur du rejet/abandon et de la domination/envahissement par notre partenaire et trouvons plein de façon de nous protéger de nos peurs. Une personne en retrait ou résistante peut déclencher nos peurs d'abandon, et alors on se protège en devenant contrôlant. 
Une personne contrôlante ou en demande peut activer nos peurs d'être envahi, et ainsi on se protège en se retirant ou en résistant. On ne peut pas donner de l'amour quand on se protège de ces peurs. Pour avoir une relation d'amour, nous devons d'abord explorer notre Enfant intérieur et mettre en question nos croyances erronées et limitantes sur nous-même. Jusqu'à tant que l'on sache que l'on est digne d'amour, nous serons dépendants des autres pour nous faire sentir bien en nous-même, et nous allons continuer à avoir peur d'être abandonné ou englouti.
Les deux partenaires souffrent beaucoup dans les relations codépendentes, néanmoins c'est ainsi que fonctionnent la plupart des relations dans notre société. Si le couple essaye d'obtenir de l'aide par la thérapie, il y a une grande chance que le thérapeute soit lui-même dépendant et donc peu utile. Un thérapeute codépendant qui n'est pas en phase de guérison ne peut pas aider les autres à faire face à leur codépendance. On ne peut pas voir chez les autres ce que l'on n'a pas résolu en soi. Les thérapeutes codépendants peuvent même faire plus de mal que de bien, car ils peuvent favoriser la codépendance chez leur client."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire