dimanche 24 juin 2012

Healing your aloneness - guérir sa solitude


Ma petite voix me dit de chercher autour des oeuvres de Margaret Paul...
Alors creusons un peu !
Ce livre "Healing your aloness - Finding love and wholess through your inner child", je crois n'est pas traduit en français, il date de 1990, et a été écrit par Erika Chopich et Margaret Paul, et semble comme la fondation de ce que Margaret Paul (inner-bonding) développera par la suite.
Je traduis ici déjà simplement une partie de la préface et de l'introduction.
- Préface -
 Tous les livres de développement personnel posent les même questions: pourquoi y a-t-il tant de mariages malheureux ? Pourquoi y a-t-il beaucoup de crime et de violence et de haine ? Pourquoi y a-t-il tellement de tension, d'anxiété, et de maladie ? Pourquoi y a-t-il tellement d'abus sur les enfants ? Pourquoi y a-t-il tellement de gens malheureux, des gens dans la souffrance, des gens avec une faible estime d'eux-même, des gens qui se sentent seuls et vides ?
Notre culture est pleine de gens qui sont dépendants à quelque chose : l'alcool, les drogues, la nourriture, les cigarettes, le travail, la télé, l'argent, le pouvoir, les relations, la religions, être approuvé, être pris en charge, le sexe, l'affection, la romance - que des moyens de nous remplir de l'extérieur de nous-même.
Pourquoi ? Pourquoi sommes nous tellement vide de l'intérieur que nous cherchons continuellement des nouvelles façon de nous remplir de l'extérieur ? Qu'est il arrivé à notre société qui nous ait amené à un tel vide intérieur ?
Notre société est dans une crise spirituelle profonde, qui crise qui résulte d'avoir pris le mauvais chemin il y a des milliers d'années. Nous expérimentons les conséquences de notre déconnexion interne de notre coeur qui a commencé avant même la naissance du Christ.
L'état naturel humain est un coeur qui est remplis jusqu'au bord d'amour et de lumière, tellement plein qu'il déborde et répand de l'amour à chaque respiration. Mais nous sommes nombreux à être très loin de cet état naturel, tellement loin que nous sentons tous un sentiment de vide dans nos coeurs. Et lorsque nos coeurs sont vides, et lorsque nous ne savons pas comment les remplir de l'intérieur, alors nous essayons de les remplir de l'extérieur. C'est ce dont il s'agit avec les dépendances et co-dépendances, essayer de se remplir par l'extérieur.
Notre monde est à un carrefour. On nous demande à chacun de choisir entre l'amour, la paix et la vie, ou la peur, la guerre et la mort. On a réussi beaucoup de choses sur cette planète, mais à quel prix ? Avec tout ce qu'on a réussi, on est encore avec de l'air et de l'eau polluée, des guerres, la faim, le crime, la peur et la misère. Qu'est ce qui est allé de travers ? Qu'est ce qu'il manque dans le monde, dans nos relations, nos familles et en nous ?
La survie de notre planète dépend du fait que nous tous nous comprenions et expérimentions que nous sommes tous uns. Lorsque nous pouvons regarder un autre être humain et sentir l'unité, alors on ne peut plus se faire du mal physiquement ou émotionnellement. Ce sentiment d'unité avec tout la vie ne sera pas atteint avant que l'on se sente unifié en nous. Notre sens d'isolement et de solitude ne peut être transcendé que par l'expérience de notre complétude et notre connexion.
On se sent seul quand on est déconnecté de nous même, et on se sens isolé car on ne peut pas se connecter aux autres avant que l'on soit connecté à soi-même. Ce livre traite de comment on est devenu déconnecté de nous-même et comment on peut se reconnecter et apprendre à se remplir soi-même de l'intérieur. Il traite de comment on cause notre propre vide intérieur et comment on peut créer notre plénitude. Il traite de comment on apprend à nous abandonner nous-même et ce que nous devons faire pour nous aimer nous même. C'est lorsqu'on s'aime nous-même que notre coeur se remplit d'amour et que cet amour déborde vers les autres. On ne peut pas aimer les autres plus que nous nous aimons nous-même, et on ne peut pas recevoir l'amour des autres avant que nous recevions le notre." 
- Introduction - 
[Erika Chopich]: "Ce livre est sur l'Enfant intérieur en chaque être humain et sur la nécessité de connecter cet Enfant intérieur à son Adulte intérieur aimant.
Il n'y a personne que je connaisse qui ne se soit pas senti seul à un moment de sa vie. Certaines personnes semblent avoir un sentiment chronique de solitude intérieure. D'autres sont en constant état de conflits dans leurs relations, soit soutirant sans arrêt des choses chez l'autre pour faire partir ce sentiment de solitude, ou essayant de faire en sorte de ne pas être laissé seul. Il semble que tout le monde ait à faire avec des sentiments de solitude. Il se peut que tous les livres, ateliers, et psychothérapie sont en fait conçues juste pour une chose: nous aider à nous sentir connecté, de sorte que nous ne sentions pas seul.
J'ai eu une enfant difficile et isolée mais j'ai surmonté mes sentiments de solitude assez tôt, en adoptant mon enfant intérieur. Je me suis toujours demandé pourquoi les gens préféraient se sentir seul plutôt que de parler à leur enfant intérieur. 
Durant un de mes ateliers avec des femmes, nous parlions d'écouter son enfant intérieur. Je n'avais fait que mentionner cela quand une femme, Charlène, me pressa de donner plus d'informations. Elle voulait savoir exactement ce que je voulais dire par "Enfant intérieur" et par la connexion entre "l'Adulte intérieur et l'Enfant intérieur". Ce fut l'instance de Charlène qui me poussa à décrire pour la première fois quelque chose que je pensais que tout le monde faisait. 
J'ai toujours eu un dialogue aimant entre mon Adulte et mon Enfant
[Margaret Paul]: "Lorsque j'ai découvert il y a quelques années que nous avons le choix d'apprendre de nos douleurs et de nos peurs et donc trouver le moyen de sortir de ces émotions, j'ai commencé un travail étendu sur moi. Et j'ai réussi jusqu'à un certain degré. Je me suis senti plus puissante et plus capable de donner de l'amour aux autres. Mais quelque chose manquait encore. Je me sentais encore seule à l'intérieur parfois et je me sentais seul avec les autres. Je ne sentais toujours pas la paix profonde et la joie que je savais être possible et que sentais de temps à autre, et je ne savais ce qui n'allait pas chez moi.
Ensuite; Erika m'a parlé de ce qui se passait dans son groupe de femme. J'ai su qu'elle avait découvert quelque chose d'important
A suivre...
et pour ceux qui veulent se faire 5 minutes d'anglais:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire