lundi 19 novembre 2012

Développement personnel et plan spirituel

Coucou !

Un petit message qui m'est venu ce matin de mes Guides et que j'ai mis sur mon Facebook:
Je vois que beaucoup de personnes confondent le développement personnel et le domaine spirituel. Les deux ont leur raison d'être, mais ce sont deux plans différents, du moins d'après ma compréhension et mon vécu et les enseignements que je reçois... le développement personnel c'est, entre autre, le renforcement de soi, l'intégration de soi, l'amour de soi... le plan spirituel c'est l'effacement de
soi ("il vous sera donné selon votre effacement"), et la reconnexion à quelque chose de bien plus grand que nous... on reconnait une personne vraiment connecté au plan spirituel (et non au plan astral) à une simplicité qui se dégage d'elle, une transparence, l'absence de prétention... on reconnaît une personne connecté au plan de l'astral à une récupération par l'égo des facultés psychiques, à une personnalité encombrante et envahissante, à une confusion des deux plans... plan humain et plan de l'âme...
On ne peut approcher une personne connecté au spirituel que dans une grande douceur, toute pression la fait fuir ! Elle n'a plus vraiment de plan personnel (juste des préférences), elle consulte ses Guides avant toute décision, et commence à faire confiance à son chemin d'Âme.., elle commence à savoir faire la différence entre la voix de son égo qui est dans le "vouloir" et la voix de son Âme qui est dans le "don".
Hasard...message publié à 11h11... le nombre des Anges...
Bises..

4 commentaires:

  1. Coucou Phil,

    merci pour ce partage, je ne comprends pas cette séparation plan humain et plan de l'âme, comment s'aimer soi-même sans sentir l'amour en soi..

    a bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux plans ne sont pas "séparés" car les plans diffusent entre eux... mais c'est quand même un autre niveau, on s'en rend tout à fait compte lorsque le niveau spirituel/plan de l'âme déboule en nous.. un gros chamboulement..rien de mineur, une très grande force douce au contraire !
      Amicalement, Philippe

      Supprimer
    2. d'accord merci beaucoup pour cette clarification, a bientôt

      j'ai une question en ce moment:
      d'un côté, il y a des personnes très engagées pour aider les autres, au point de consacrer leur vie à cela, mais n'est ce pas négliger son propre enfant, être dans un comportement "sauveteur" ? Quand on sent l'amour en soi, il est évident d'aller aider les autres, mais est-ce que ça doit être au détriment de ses projets personnels, ... je ne sais pas trop comment expliquer. Avec Margaret, j'avais l'impression qu'il fallait s'occuper de soi, mais pour certain, cela est égoïste..

      Supprimer
    3. Pour te répondre, la voie du milieu est souvent la plus sûre... ce que l'on constate c'est que les personnes qui vont mal et ne s'aiment pas ont souvent tendances à vouloir aider et sauver les autres de façon exagérée (missionnaires).. c'est notamment le cas chez les thérapeutes qui souvent sont des gens qui vont très mal et qui ne s'aiment pas (on le constate dans les stages !!). Il y a donc bien tout une démarche à faire de s'occuper de soi et d'apprendre à s'aimer, à se consacrer du temps, à s'écouter, à la limite à ne plus s'obliger de rien (alors qu'on est dans une société qui nous oblige de tout et nous culpabilise de tout). Cela n'est pas égoïste car ce travail va permettre d'élever ton niveau vibratoire et un jour d'aider les autres car tu seras en contact avec ta force intérieure.
      Une fois connecté au plan spirituel, l'Âme se manifeste... et cette Âme, surtout si elle est d'un plan élevé, souhaite servir... mais c'est spontané, cela coule tout seul, à partir du plein...
      Pour résumer, je dirais que sur le plan de la personnalité il faut vraiment s'occuper de soi... et s'ouvrir par l'écoute à son Âme, qui elle nous conduit vers le Service, suivant le plan divin, plus que suivant notre personnalité... qui souvent donne pour recevoir (une forme cachée de narcissisme: to give to get..)

      Supprimer